Comment j’ai finalement réussi à faire fitter le sport dans ma routine - Narcity

Comment j’ai finalement réussi à faire fitter le sport dans ma routine

Pas aussi « tough » que tu le penses!

Tout le monde a déjà voulu se mettre à l’entrainement pour se remettre en santé. C’est bien connu, les résolutions du Nouvel An ou bien la fameuse shape d’été qu'il faut travailler! Mais c’est bien mieux d’intégrer l’entrainement à sa vie pour vrai de vrai. L’entrainement, c’est un mode de vie et je suis finalement arrivée à me l’approprier, et ce, un pas à la fois!

First, j’ai tenté de me convaincre moi-même. C’est super important d’être motivé à fond avant de commencer à s’entrainer. La motivation c’est vraiment ce qui fait que je suis constante et assidue dans mon entrainement. Au début, j’ai follow plein de comptes d’entrainement pis des trucs de bouffe santé pour voir juste ça dans mon Instagram. J’ai même mis un fond d’écran avec une quote motivante pour l'entrainement. Pis tous les jours, sans exception, j’me disais que j’étais capable!

via @lizetteviljoen

Pis là, y’a fallu que je trouve un entrainement qui me convenait. Pour moi ça été le gym. J’ai eu la piqûre bin gros, mais j’en conviens, le gym plait pas à tout le monde et c’est bien normal! Sauf que pour débuter, le moyen le plus facile c'était d’avoir un plan d’entrainement à suivre au gym où je pouvais toujours avoir de l’aide au besoin (pis oui, j'en ai posé beaucoup de questions nounounes aux entraineur(e)s... je le fais encore souvent, mais on apprend comme ça y paraît).

Après, je me suis fait un horaire. Tout le monde le dit, il faut vraiment arriver à placer nos entrainements dans notre horaire de la semaine. Quand on dit « je n’ai pas le temps », en réalité c’est plus « je prends pas le temps ». J’ai dû délaisser autres choses pour faire de la place pour mon gym. Pis oui, c’est dur de faire certains sacrifices. Sauf qu’il faut comprendre que ce temps est du temps tellement bien investi. Tous les bienfaits que l’entrainement me procure ne font que bénéficier à toutes les autres sphères de ma vie.

Je me suis donné des petits objectifs réalistes. Quand j’ai commencé, je voulais y aller 5 fois par semaine pendant 2 heures pis déjà lever des poids lourds comme ça pas de sens et courir super longtemps sur le tapis! Là j’me suis fait dire de me calmer et d’y aller un petit objectif à la fois. Ça vraiment été un des meilleurs conseils que j'ai eus. J’ai appris à travailler une chose à la fois et d’attendre de maîtriser les exercices avant de charger plus lourd. Une blessure en partant est bien la dernière chose qui aide à inclure l’entrainement dans sa vie.

via @strongbyzumba

Pis finalement j’me suis trouvée un entourage avec qui partager mon nouvel objectif santé. Partager le gym avec une amie a été une manière pour moi de respecter l’horaire établi, mais aussi de me sentir plus en confiance face à cet inconnu, la fameuse salle de gym. Et ça, ça a fait une différence dans ma motivation. J’arrivais à être motivée même quand c’était une journée plus difficile et j’ai fini par progresser plus vite!

Je l’ai fait pour moi, pis j’en retire tellement de positif que je ne retournerais jamais en arrière. Maintenant la question ne se pose même plus, l'entrainement fait partie de ma routine, de ma vie. Je le fais pour le plaisir sans même compter les heures.

Partager sur Facebook

Poursuis ta lecture

Annie-Pier Bourgeois Adepte de la course à pied, du gym et du Crossfit, je suis une végétarienne qui adooooore manger pis faire du sport en plein air. Montréal c’est ma ville pref, mais moi pis la nature on ne fait qu’un! | @anniepierbourgeois |