Copyedited

Google Has Over 70 Job Openings In Ontario Right Now & Some Of Them Are So Unique

The company is ramping up its Canadian presence!

If you're spending all your time on your computer during the pandemic, why not work for one of the biggest tech companies around?

There are over 70 Google jobs in Ontario that need filling, and they're all listed on the company's website. The tech giant is also opening a new office building in Toronto by 2022, so there could be lots more in the future as well.

If you'd rather not wait, check out the job postings below and maybe throw your hat in the ring for a couple.

Editor's Choice:You're Not A True Ontarian Unless You've Seen At Least 9 Of These 14 Iconic Landmarks

Partner Operations Manager, YouTube

Location: Toronto, ON

Who Should Apply: This support position involves working with YouTube's top partners, so if you love internet celebs it could be a dream job.

It only requires a Bachelor's degree and two years of client-facing experience, but you do have to be fluent in French.

Apply Here

Product Manager, Google Devices OS

Location: Waterloo, ON

Who Should Apply: If you proudly rep your Pixel and Chromebook, you could oversee the production of the next big Google device.

Google is looking for someone with a Bachelor's degree in computer science or electrical engineering — plus five years of "Product Management experience" — who also has a passion for building hardware and software systems.

Apply Here

User Experience Researcher

Location: Waterloo, ON

Who Should Apply: This is definitely one of Google's more unique jobs. The company is looking for sociologists, psychologists, or anthropologists to help test what people think of Google's products.

You'll likely need your Master's or PhD to conduct the surveys, interviews, and field studies, which will explore "user's behaviours and motivations." 

Apply Here

Sales Manager, Google Workspace

Location: Toronto, ON

Who Should Apply: Google's looking for people who are comfortable leading and running a sales team for Google's products — like Chrome, Workspace, and Search.

Your job includes hitting sale and retention goals and coaching your team, so break out that clipboard and tracksuit and get to it.

Apply Here

Cloud Technical Solutions Developer, Networking

Location: Waterloo, ON

Who Should Apply: Tech whizzes, this one's for you. Google's looking for someone to solve customer issues on Google's cloud software, being able to understand and mend things as needed.

Apply Here

Check out Google's Job Board, dust off that resume, and spice up the shutdown with a great new job. And hey, if you do get hired, maybe see if you can get us some free Chromebooks. 

*This article's cover image is for illustrative purposes only

Toronto Raptors' point guard Kyle Lowry has announced that he has signed for the Miami Heat.

Posting on his verified Twitter account, accompanied by fire emojis, Lowry said: "MIAMI HEAT X KYLE LOWRY. LET'S GOO!!!!'


Sources told ESPN the sign-and-trade deal with Miami would be a three-year contract worth approximately $90 million.

Lowry, who has spent nine seasons with the Raptors, was a key part of their success during the NBA Championship win in 2019.

On July 30, the Raptors had just drafted their first-ever Canadian, Dalano Banton, to the team.

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a lancé une enquête sur les circonstances de la mort d'un homme Noir à Repentigny, abattu en pleine rue par des policier.ères du Service de police de la Ville de Repentigny ce 1er août.

« Vers 7 h 33 le 1er août 2021, un appel est logé au 911 pour une personne confuse et désorganisée armée d'un couteau. En arrivant sur les lieux, les policiers et les ambulanciers auraient localisé le sujet de 38 ans qui se trouvait à l'extérieur en compagnie d'un homme. Les policiers auraient tenté de verbaliser avec le sujet qui aurait pris la fuite à pied. Ce dernier aurait eu en sa possession un couteau et se serait montré menaçant envers les policiers. [... Ils ] auraient tenté, en vain, de le raisonner [...] et auraient fait usage du poivre de cayenne, sans succès. Les policiers auraient tiré plusieurs coups de feu en direction de l'homme et l'ont atteint mortellement » a indiqué le Bureau des enquêtes indépendantes dans un communiqué de presse.

C'est la mère de la victime, Marie-Mireille Bence, qui aurait fait l'appel au 911, dimanche, puisqu'elle s'inquiétait pour la santé de son fils.

Au lendemain de cette tragédie, elle est revenue sur les évènements en conférence de presse.

« Je ne veux pas qu'il se tue, je ne veux pas qu'il se fasse mal, c'est pour ça que j'appelle. Mais regarde avec quoi je me suis retrouvé, mon fils maintenant est à la morgue à l'hôpital [...] », a-t-elle affirmé, la gorge nouée.

« Alors moi qu'est-ce que j'attends, j'attends la justice pour mon fils. Je suis en colère, je suis vraiment en colère », a-t-elle poursuivi.

« Je n'ai pas de confiance dans les policiers. [...] Pour moi ils sont des criminels surtout à Repentigny, ils ne veulent pas voir des Noirs, je ne sais pas pour qui ils les prennent, ils donnent des tickets par-ci-par-là, ils font de mauvaises interventions, alors c'est vraiment absurde », a-t-elle poursuivi.

Vers 13 h dimanche, six enquêteur.euses du BEI ont été déplacé.es sur les lieux afin de déterminer, entre autres, si les informations communiquées par les policiers de Repentigny sont exactes.

Quiconque aurait été témoin de cet évènement peut s'adresser au BEI sur son site web.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Histoire d'organiser la parfaite date, ce labyrinthe dans un champ de maïs à moins d'une heure de Montréal se transforme en un jeu d'évasion géant et tu peux même profiter d'un jeu d'enquête dans le boisé d'à côté.

Le verger Labonté a finalement annoncé son thème annuel qui tourne autour de mystères et d'enquêtes à Londres en 1886.

Dans le cadre de la thématique pour la saison estivale 2021, les visiteurs et visiteuses devront trouver des panneaux cachés dans le parcours afin de dénicher les réponses aux questions qui leur permettront de réussir la quête.

La nouvelle attraction de la place, quant à elle, se fait dans le boisé à l'extérieur du labyrinthe. S'intitulant Qui a tué Rufus LoveJoy ?, il s'agit d'un jeu d'observation parfait pour les fans d'énigmes.

Les billets sont à 18,95 $ par adulte pour avoir accès aux trois parcours de différentes longueurs dans le champ de maïs ou 22,95 $ pour essayer le nouveau jeu en plus. L'accès aux parcours du labyrinthe ouvre dès le 5 août et l'activité supplémentaire débute à compter du 26 août, tout deux sous réservation.

Le labyrinthe du verger Labonté

Coût : 18,95 $ par adulte pour l'accès au labyrinthe ou 22,95 $ pour l'entrée au jeu d'énigme et le labyrinthe

Quand : Dès le 5 août pour le labyrinthe et à compter du 26 août pour le jeu dans le boisé

Adresse : 2291, boul. Perrot, Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, QC

Site Web

Lors des chaudes journées de l'été, tu as l'occasion de partir en virée avec ta gang vers cette carrière paradisiaque à deux heures trente de Montréal.

Située à Chelsea en Outaouais, la carrière Morisson n'a absolument rien à envier aux Caraïbes avec son eau turquoise.

Après avoir déboursé les frais de 20 $ pour te baigner, tu pourras prendre ça relaxe au petit bassin qui est à l'entrée. Ensuite, tu peux faire ton chemin jusqu'à la passerelle qui t'amène à l'attraction principale, qui est le grand bassin de 16 pieds de profondeur.

Sur place il y a des activités amusantes sous réservations comme de la plongée et du saut en bungee sur une plateforme de 200 mètres de hauteur.

Sur le site, il y a des tables de pique-nique pour profiter d'un bon repas après une journée passée sous le soleil. Toutefois, il te faudra bien planifier le tout puisque c'est premier arrivé et premier servi pour la baignade, avec un maximum de 100 personnes permises.

Carrière Morisson

Coût : 20 $ par adultes

Quand : Tous les jours de 8h à 17h

Adresse : 1780, rte 105, Chelsea, QC

Site Web

News

A US Congressman Introduced Legislation For A 4-Day Workweek & This Is Why

It would reduce the standard workweek from 40 hours to 32 hours.

A U.S. democratic congressman has introduced legislation that would make four-day workweeks the norm and reduce the traditional working week from 40 hours to 32 hours.

In a press release issued on July 27, Congressman Mark Takano laid out the reasons for the proposed legislation, arguing that the change would "benefit both employers and employees alike."

"I am introducing this legislation to reduce the standard workweek to 32 hours because—now more than ever—people continue to work longer hours while their pay remains stagnant," he said. "We cannot continue to accept this as our reality."

Drawing on successful pilot programs across the globe, Takano said there had been "promising results, as productivity climbed and workers reported better work-life balance, less need to take sick days, heightened morale and lower childcare expenses because they had more time with their family and children."

He added that shorter workweeks have been shown to reduce healthcare premiums for employers, in addition to lowering operating costs and having a positive environmental impact.

The proposal would allow all eligible employees to receive overtime compensation for any time worked over 32 hours, allowing more people to access additional pay.

Will it pass?

California's proposed legislation must be reviewed by a committee, receive a majority vote in the House of Representatives and get approval from the Senate before it could pass. It remains to be seen what will happen next.

Elsewhere in the world, four day workweeks have been taking off. In Iceland, the concept was tested and deemed an "overwhelming success," while in places like Spain and Canada trials continue.

Travel

7 Things You Need To Know If You're Taking A Vacation Abroad This Summer No Matter What

Check your destination accepts the COVID-19 vaccine course you received!👇✈️

7 Things You Need To Know If You're Taking A Vacation Abroad ...

Although the federal government continues to advise against all non-essential travel outside of Canada, an increasing number of Canadians are planning to head overseas this summer.

While the decision to take an international trip is ultimately up to the individual, there are a number of things all travellers should consider before packing their bags.

Here are seven things to keep in mind before you get going:


Check your COVID-19 vaccines

It's important to be aware that while you may be considered fully vaccinated in Canada, you may not elsewhere.

This is because some countries and cruise ships have not approved the same COVID-19 vaccine courses as Canada.

For example, the COVISHIELD vaccine is not recognized in some countries, while a number of cruise ships will not accept passengers who received mix and match doses.

Before booking a trip, make sure to check that specific country or cruise ship's vaccine policy.

Double-check all border crossing requirements

Every country has different policies for travel right now, so it's essential to find out what is and isn't allowed at each individual destination.

While some places are welcoming back all air travellers, others continue to offer restriction-free travel to fully vaccinated visitors only.

Quarantine rules, arrival testing and general COVID-19 measures vary in every region, so find out what's up before booking a flight.

Be prepared to take COVID-19 tests

Although travel restrictions are beginning to loosen in many countries, including Canada, most still require travellers to take at least one COVID-19 test.

Depending on the destination, air passengers can be required to take multiple tests during their trip, including pre-arrival and post-arrival. Travellers returning home to Canada must take at least one test upon their return.

Anybody taking a trip overseas should be prepared to have tests taken on several occasions.

Check for COVID-19 symptoms

Those hoping to take a vacation away from home should brush up on their knowledge of COVID-19 symptoms.

This way, travellers can be aware of what to look out for if they become sick and can tell a doctor ASAP.

Most public spaces, including restaurants, shops and cinemas, will ask customers to stay away if they're feeling unwell.

Prepare for the unexpected

One of the reasons the Government of Canada continues to advise against all non-essential travel is because officials say border measures are subject to change at any time.

This means that Canada, or the destination country, could update their restrictions with little to no warning, which could leave travellers stuck outside of their home country.

Those taking international trips should consider their backup plan if rules were to change at short notice.

Chose travel insurance carefully

For those flying, the feds advise getting travel insurance to cover things like trip interruption, lost luggage and document replacement, particularly during the COVID-19 pandemic.

Experts urge travellers to "read the small print" when looking for insurance during the pandemic, as Canada's ongoing travel advisory means there are likely to be exemptions in coverage, particularly related to interruptions and cancellations.

Don't forget your mask

This is an important one, as many airlines and airports continue to require all passengers to wear a mask (including in Canada).

Face coverings are also mandatory on many types of public transport too and some countries continue to require them in both indoor and outdoor spaces.

Le nombre de cas de COVID-19 est en hausse au Québec, alors que la province a rapporté 501 nouvelles infections dans les trois derniers jours. Selon le gouvernement, 53 % des personnes touchées sont âgées de 20 à 39 ans. Il s'agit également de la tranche d'âge la moins vaccinée.

C'est du moins ce que mentionne le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, sur les réseaux sociaux, précisant toutefois que la vaccination va bon train chez les 12 ans et plus, alors que 84 % d'entre elleux ont reçu une première dose.

Depuis le début de la campagne de vaccination, ce sont principalement les 18-29 ans qui tirent de la patte, côté administration d'une ou deux doses. En revanche, « ça bouge », puisqu'iels sont maintenant 72 % à avoir été inoculé.es contre la COVID-19, soit à trois pour cent de l'objectif gouvernemental.

« On le voit partout ailleurs : une 4e vague frapperait les non-vaccinés et leurs proches en premier. Il est minuit moins une pour obtenir votre première dose », avait alerté le ministre Dubé le 21 juillet dernier dans un tweet.

Le premier tirage de la loto-vaccin « Gagner à être vacciné » aura d'ailleurs lieu ce vendredi. Les personnes de 18 ans et plus ayant reçu au moins une dose courent la chance de gagner 150 000 $ en argent.

Chez les moins de 18 ans, c'est plutôt deux bourses d'études de 10 000 $ chacune.

Si tu détestes cuisiner et que tu as décidé dernièrement de t'acheter des aliments déjà coupés, vérifie ton paquet avant de les consommer. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) procède actuellement à un rappel de produits de Harvest Fresh à base de légumes qui seraient contaminés à la listériose.

Initialement annoncé par communiqué le 25 juillet dernier, de nouveaux renseignements maintenant disponibles concernant ces courgettes en spirale de la marque Harvest Fresh ont été ajoutés. Le rappel vise maintenant un second produit.

Voici les aliments rappelés :

  • Courgette en Spirales de Harvest Fresh, 340 g, dont la date d'expiration est le 31 juillet 2021 et le 1er août 2021 ;
  • Teriyaki - trousse de sauté de légumes en spirale de Harvest Fresh, 400 g, dont la date d'expiration est le 31 juillet 2021 et le 1er août 2021

« Les aliments contaminés par la bactérie Listeria monocytogenes ne présentent pas nécessairement d'altération visible ni d'odeur suspecte, mais peuvent quand même vous rendre malade », souligne l'ACIA.

Plusieurs symptômes peuvent survenir après avoir été en contact avec la listériose, comme des vomissements, des nausées, une fièvre persistante, des douleurs musculaires, de violents maux de tête et une raideur de la nuque.

L'instance gouvernementale précise que les femmes enceintes sont parmi les personnes à risque, bien que les symptômes peuvent être moindres. C'est toutefois le bébé à naître qui pourrait être impacté, allant jusqu'à la mort de celui-ci.

Les produits visés par ce rappel devraient être jetés ou rapportés au magasin où ils ont été achetés, précise le gouvernement.