COVID-19 oblige, le gouvernement a rendu rapidement accessible aux citoyens une aide financière : la Prestation canadienne d'urgence (PCU). En quelques clics et avec une patience de deux jours en moyenne, une majorité de Canadiens a pu recevoir cet argent, souvent très attendu. Mais peut-être t'es-tu trompé ou peut-être n'y as-tu finalement pas droit? Si c'est le cas, voici comment faire pour rembourser la PCU.

Si l'argent a été disponible rapidement, le gouvernement s'assurera néanmoins que ceux qui l'ont obtenu y avaient vraiment droit.

La PCU a été établie à 2 000 $. Et chaque versement demandé concerne une période bien précise de quatre semaines.

Différents cas de figures pourraient donc t'obliger à la rembourser. Sur son site Internet, le gouvernement canadien les énumère.

« Vous avez gagné un revenu d'emploi ou de travail indépendant plus tôt que prévu; vous avez demandé la PCU, mais avez ensuite réalisé que vous n'y aviez pas droit; vous avez reçu la PCU de Service Canada et de l'ARC pour la même période. »

Quelle que soit la raison qui te pousse à rembourser ta PCU, la façon de procéder est plutôt simple et peut se faire par Internet ou par la poste, que tu aies encore le chèque papier ou non, le cas échéant.

Option un : connecte-toi à « Mon dossier », la plateforme Web de l'Agence du revenu du Canada (ARC).

Seconde possibilité, utilise ton service bancaire en ligne. Il s'agit alors d'ajouter comme bénéficiaire « ARC (impôt) – acompte provisionnel » et d'utiliser ton « numéro d'assurance sociale (NAS) comme numéro de compte de l'ARC ».

Une troisième façon de faire s'offre à toi, soit l'envoi par la poste d'un chèque ou d'un mandat poste à l'ordre du « receveur général du Canada ».

Et si jamais la PCU t'a été versée par chèque et que tu l'as toujours en ta possession, sache que tu peux tout simplement le retourner à l'ARC en y inscrivant la raison du retour et ton NAS.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter