Les lèvres pulpeuses ont la cote depuis maintenant plusieurs années, en particulier à cause de la jeune Kylie Jenner qui en a fait sa marque de commerce. Alors que j'ai toujours trouvé les injections aux lèvres intéressantes, on m'a toujours regardé avec dégoût en me disant d'éviter ce type d'intervention. Après m'être renseignée, j'ai réalisé d'où venaient tous ces stéréotypes. 

Le problème avec les stéréotypes, c'est qu'ils sont toujours basés sur ceux qui y vont à l'extrême. Quand on parle d'injections, c'est donc la personne super (trop) injectée qui te vient en tête, mais il y a surement plein de personnes qui ont eu recours à des injections de base dans ton entourage, sans jamais que tu ne l'aies remarqué, puisque c'était bien fait. 

Après avoir vu plusieurs personnes comme la Youtubeuse Lysandre Nadeau passer à l'acte, je me suis dit que je pourrais aussi tenter l'expérience qui me rendait tant curieuse. Je ne dirais pas que j'étais complexée par mes petites lèvres, mais j'avais toujours eu un intérêt pour l'intervention parce que, moi, je trouve ça vraiment beau des lèvres pulpeuses. Étant consciente que le résultat était non permanent, j'évaluais le risque et je le trouvais raisonnable.

J'ai donc recherché les cliniques les plus reconnues de Montréal. Beaucoup de médecins ou d'infirmières font ce genre de pratique « on the side » et les prennent à la légère. N'étant pas familière avec ce type de pratique, je ne voulais pas risquer d'avoir un résultat qui me décevrait. 

J'ai découvert la Clinique Chloé médico-esthétique: une clinique qui se spécialise dans les soins dermatologiques et esthétiques. Leurs interventions sont toutes pratiquées par des médecins qui travaillent dans le domaine. Après être entrée en contact avec l'établissement, on m'a confirmé un rendez-vous avec Dre Yara Asbar. C'est là que j'ai compris que ça allait se réaliser pour vrai et que je me suis mise à stresser... 

Voici mon expérience, en toute honnêteté, documentée en deux sections: 

Avant l'intervention 👄 


Pendant l'intervention et le résultat 💉 

Tu peux poursuivre ta lecture à « avant l'intervention » en cliquant NEXT


Avant l'intervention

24 heures avant le rendez-vous:

Je vis de la grosse angoisse, et je ne me gène pas pour faire part de mes inquiétudes à la clinique par courriel. On me rassure que c'est une pratique qu'ils ont l'habitude de faire, et qu'on va bien prendre soin de moi. On me propose aussi de mettre une petite crème analgésique avant mon traitement. Je me sens mieux, même si je n'ai pas trop dormi. 

Le jour J: 

Je l'ai dit à personne, à part mes boss qui ne sont plus capables de m'entendre en parler. J'ai tellement entendu de gens parler contre la pratique sans la connaître, que je me demande si les gens qui sont contre les injections vont vraiment remarquer mes agents de comblement. 

Quand j'arrive sur place, je reste surprise: on me fait remplir un formulaire médical de 3 pages et on me demande ma carte d'assurance maladie. Moi qui avais entendu parler de cette intervention qui dure 15 à 30 minutes, je m'attendais à quelque chose de short and sweet. Non. La médecin s'assoit avec moi, et m'explique en détail la procédure.

En fait, même si dans le langage populaire on a l'habitude de dire « elle s'est fait faire les lèvres au botox », ce n'était pas ce qu'on s'apprêtait à me faire. Le botox, c'est ce qui est utilisé pour prévenir et atténuer les rides. On l'injecte dans le muscle pour le relaxer, pas pour donner du volume. Ce qui est utilisé pour les lèvres, c'est les agents de comblement. 

Les agents de comblement utilisés à la clinique sont tous à base d'acide hyaluronique, un sucre qu'on a déjà dans notre peau. Ce n’est donc pas une substance inconnue qu'on t'injecte dans les lèvres. Le produit n'est pas permanent, il s'estompe après environ 9 mois. Si l'effet final n'est vraiment pas apprécié, la médecin a même un produit sur place qui permet de le dissoudre. 

Après une longue discussion, j'étais donc prête à passer sous l'aiguille. Alors que je fais part de mon désir de me faire injecter une seringue complète, la médecin, qui a pris la peine de regarder mon visage, me conseille d'y aller avec une demi-seringue pour commencer: elle m'explique qu'à la clinique, ils aiment que les clients sortent de là avec un style naturel et un « je ne sais quoi », pas en ayant l'air injectés. Elle conseille donc de commencer avec une demie, et de revenir au besoin pour en discuter si je souhaite un résultat plus amplifié.

Fair enough, je lui fais confiance, c'est même rassurant de voir qu'elle s'assure que je n'ai pas l'air d'un canard. 

Pour voir le résultat final, clique NEXT.


Pendant l'intervention

Elle m'a appliqué une petite crème analgésique, alors ça ne fait pas trop mal. Je comparerais ça à un pincement court. Elle m'a injecté une demi-seringue en 10 piqûres. Ça doit avoir pris un gros 5 minutes. 

Pour le bien de la cause, j'ai fait un vidéo de chaque étape. La première étant les injections, et la deuxième étant le massage, pour s'assurer de bien répartir le produit et ne pas faire de petites boules. 

Mon résultat avant/après: 

Après l'intervention

Après l'intervention, on m'a donné un petit ice pack à appliquer pour l'enflure. Pendant les premiers 24h, c'est normal d'enfler, d'avoir des petites douleurs et peut-être des bleus. Pour éviter le tout, on suggère de ne pas faire de sport, d'éviter l'alcool, et de mettre de la glace.

Trois heures plus tard, je suis allée souper avec ma mère, qui n'a rien remarqué. Déception, ou victoire? 

Le soir même, j'ai bu un cocktail sans y penser. À ma grande surprise, je n'ai fait aucun bleu et l'enflure s'était calmée le lendemain. Je suis donc allée au bureau. Alors que je voyais clairement ce qui se passait dans mon visage, je fus surprise de constater que la plupart de mes collègues n'ont même pas remarqué. L'effet est super naturel. Comme on m'avait dit: j'ai juste l'air ravivée, mais pas injectée. OK: Victoire.

Le résultat après 1 semaine

Ça fait maintenant une semaine. Je constate que mes lèvres sont plus gonflées au réveil, mais ça se calme dans la première heure. Ce que j'aime c'est que ça ne paraît pas trop au naturel, mais quand je mets du rouge à lèvres et du crayon stratégiquement utilisé, l'effet est sublime et vraiment pulpeux:

Encore une fois, même avec du rouge à lèvres, personne ne me demande si je suis injectée: on ne fait que me dire que je suis jolie. Mon secret est maintenant dévoilé. 

Pour ma part, je n'hésiterais pas à le refaire, mais je ne fais que documenter mon expérience, pas la suggérer à tous. Une intervention esthétique reste une intervention esthétique, voilà pourquoi, si tu te demandes si c'est fait pour toi, je te conseille de lire les 19 choses que tu dois absolument savoir avant d'essayer les injections de lèvres, et de prendre rendez-vous avec un spécialiste pour en discuter. 

Comments are now closed.
Account Settings
Notifications
Favourites
Share Feedback
Log Out

Register this device to receive push notifications