La fois où mon amie m'a avoué qu'elle était dans un couple à 3 - Narcity

La fois où mon amie m'a avoué qu'elle était dans un couple à 3

Le trouple, tu connais?

J'pense être quelqu'un d'assez ouvert. Y'a pas grand-chose qui me fait faire une drôle de face. À part le vidéo du gars qui met du laxatif de cheval dans la limonade de son école. Ça, ça m'a fait changer d'air. Mais j'tai pas dégoûtée, j'étais impressionnée par la puissance d'un sphincter pris au piège, sans ressource pour lui venir en aide. J'regarde trop Facebook, je sais. 

À lire aussi: Tous les princes que j'pogne sont pas si charmants

Faque entre chums de femmes, on se raconte absolument tout. Nos histoires de fesses un peu déjantées, nos expériences, nos brosses, nos rencontres, nos mauvais coups comme nos bons. On est amies dans la victoire et dans l'échec, dans la nudité ou dans un beau kit Zara, tout se règle tout le temps autour d'un bon Morgon Lapierre. On pèse pas nos mots, on est juste nous-mêmes à 10 000% pis c'est ça qu'on aime, cette grosse liberté, on se fera pas juger, on sait que tout ce qu'on dit passe au conseil. 

Y'a pu rien qui nous écorche les oreilles. De «moi j'trouve que c'est quand même responsable », « j'me suis punché en pause café pour aller frencher avec un collègue dans les toilettes » , jusqu'à « j'ai pissé dans mes culottes au Datcha après avoir pris de la md » , en passant par le « oui, j'ai rappelé mon ex, il a déménagé à la maison ». Pu rien nous étonne, nous dérange, nous turlupine ou nous choque les unes face aux autres. 

Via elevatebeer

Cette semaine, BOOOM. Pas un scandale, le mot est trop fort.  Disons plutôt le feeling de partir le robinet du bain pis la douche te varlopes un jet d'eau glacée en pleine poire, ça surprend un peu.  Mon amie, appelons-là Marion,  est en couple depuis 4 ans. Un 4 ans sans gros up ni gros down, un beau 4 ans bien sonnant bien stable et bien encourageant pour les gens autour qui sont seules. L'genre de 4 ans qui te dit que l'amour simple et beau existe encore. 

Depuis à peu près 1 an, on a une invitée surprise (après 1 an ok c'est pu une surprise, mais au début ce l'était) une nouvelle venue dans les soupers, dans les chalets, dans les dérapes de groupe. Bref, une fille sortie de nulle part qui participe à nos moments de gloire alors qu'on lui avait jamais vu la face avant. Une fille un peu trash, ricaneuse, relax, qui se casse pas l'cul avec des niaiseries, si y'a pas d'ouvre-bouteille, la perceuse va faire la job, une fille comme nous autres. 

On s'est jamais posé la question pourquoi elle était là, on aurait dit que la cigogne des ivrognes l'avait déposé à 1h du matin dans un party pis qu'elle était jamais repartie. Mais elle, on a jamais su c'était l'amie de qui, elle était juste là. Sa présence était naturelle, on l'avait accepté pis aimé aussi vite qu'on fume une clope après 4 pintes, assez vite. 

Dans une gang de potes, qui se connaissent depuis des années, les seules personnes qui rentrent dans le groupe rendu-là dans nos vies c'est les blondes et chums des autres. Ceux qui passent et changent sur les photos au fil des années. On a pas l'choix d'les inviter, des fois même y poussent l'audace jusqu'à faire des bébés, pis on les aime pareil.  Des autres, parce que moi j'amène jamais personne, mon statut de célibataire étant plus stable que toutes mes dernières relations. 

À chaque fois que j'allais chez ma chum ou presque, bébé cigogne était là. Elle sortait de la douche, ou arrivait de faire l'épicerie avec le chum de Marion, elle raclait le terrain, elle pliait du linge, tsé le genre d'affaires ben normales que tu fais quand t'es chez vous. L'genre d'affaires que tu fais pas en visite parce que t'as assez d'le faire chez vous. Ben rare que j'vais torcher la bol quand j'vais souper chez des amis. J'les aime, mais chacun pour soi question ménage. 

Via brookecagle

Dimanche matin, autour d'un p'tit café bamboula comme dit mon oncle Patate, on jase. On est-tu seule. J'y demande sans aucun fuck*ng préambule. C'est quoi l'affaire?? Elle me regarde ben étonnée, me dit qu'elle ne comprend pas. J'comme arrête là, elle vient de se séparer pis vous l'hébergez? Y'a comme quelque chose que je ne saisis pas. 

Pis là ça part. Après 4 ans, ça battait un peu de l'aile. Monotonie, manque de gros fun. Les 2 trouvaient que la relation était devenue un peu plate et commençait à s'éloigner l'un de l'autre. Mais ils s'aimaient, ils ont pensé à consulter, sauf qu'ils se sont jamais rendus jusqu'au moindre divan de psychologue. Parce que Bébé cigogne est apparue. C'était d'abord une collègue de Marion. Puis c'est devenu une amie à elle. Puis une amie du couple. Pis là ben ça été le p'tit pétillant qui manquait à leur vie flat. 

Elle m'a dit ça : C'pas juste une histoire de sexe. Au début j'me suis vraiment dit que c'était une histoire de cul par exemple, j'pensais vraiment pas que ça allait virer de même. Tu me connais, j'pas la plus grande aventurière sexuelle au monde, j'suis ben dans mes p'tites affaires tranquilles et confortables. Pis là elle arrive et vient crisser mon univers à l'envers. On a fait comme si de rien était pendant un bout les 3, on passait beaucoup de temps ensemble, c'est là que vous l'avez rencontré pis un moment donné j'ai été obligé de poser la question ; ça s'en va ou tout ça? On lui avait fait une grande place dans notre vie quand même. 

Via danielmonteirox

C'était clair qu'on passait des bons moments, qu'on s'appréciait et même plus, mais j'veux dire, comment ça marche un triangle amoureux? Ça peut-tu fonctionner? On avait-tu envie que ça fonctionne? Ça allait-tu bousiller notre couple? On était-tu fait assez fort pour ça? Est-ce que c'est réellement de l'amour ou c'est une illusion qui nous sort de notre routine emmerdante?

Ça m'a vraiment cr*ssé la chienne. Sur plein d'aspects que j'avais jamais envisagés avant. Le regard des autres, tsé ça fait mettons 6 mois solide qu'on partage notre vie les 3 pis j'en ai pas parlé à ben ben du monde, j'ai tellement peur que ce soit mal perçu. Me vois-tu dire ça à ma mère, elle pense encore que j'suis vierge! 

Moi je prenais des notes, je la jugeais zéro. Elle est en couple avec 2 personnes pis moi j'ai d'la misère à avoir 6 dates avec le même garçon, j'avais beaucoup à apprendre d'elle. Quand je lui ai dit ça elle est partie à rire.

Pis elle a continué : j'le sais que c'est pas conventionnel pis c'est vraiment weird à dire, mais je pense qu'on est dans un triangle amoureux qui marche. On se respecte, on a appris à aimer pis à être aimé de manière un peu différente. Y'a pas de jalousie, pas de chicane ou de tension. Tout roule bien à date. Elle a son appart à elle, nous on y va pas, on lui laisse cet espace pour avoir son intimité pis la paix. Pis quand ça y tente, elle vient à maison, elle a sa propre clé. 

Via tommyleewalker

J'suis pas mal à l'aise de te le dire, pis j'serai pas gênée de le dire aux filles non plus. Vous êtes pas pognées. Mais c'est le genre d'affaires que tu entends juste parler dans une entrevue à Denis Lévesques tsé, on est pas des fuck*ng bêtes de cirque, mais on vit une relation à 3. Ça peut choquer ou déranger, parce que c'est le genre de sujet tabou, qui sort complètement des conventions qu'on connaît. 

J'comprenais, pis j'comprenais pas en même temps. On dirait que c'est tellement loin de ma réalité que j'avais jamais vraiment pensé que ça pouvait exister dans l'harmonie. C'est tellement loin de tout ce qu'on nous a montré, des modèles qu'on a eu, là j'voyais Mickey, Minnie pis Donald Duck former un trio complice et coquin. Mon enfance était souillée à jamais. 

Via rodlong

J'y ai demandé à long terme elle voyait sa relation triangle rectangle de quelle manière ; « J'veux pas trop y penser. Pour l'instant ça marche bien pis on aime ça de même. Quand t'es jeune ta vie de couple c'est un contrat à deux personnes, pis si finalement ça pouvait être tellement plus que ce modèle si simple? On se fit là-dessus, parce que c'est dur de sortir de ce qu'on connaît, on perpétue ce qu'on a eu comme exemple, on réinvente pas la patente. C'est sûr que j'ai des doutes pis des insécurités, comme dans n'importe quelle relation. Dans l'fond, j'suis une fuck*ng avant-gardiste, comme quand j'ai été la première à porter des tailles basses au secondaire. Pantalons qui mettait rien en valeur sauf mon muffin top.» 

On a ri pis fait un cheer avec nos cafés comiques. 

Trouple pis trouble ça se ressemble pas mal. Reste à voir si l'un peut fonctionner sans l'autre. 

Pour lire toutes les chroniques Célib-à-terre de Merlin Pinpin, c'est ici. 

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de la collaboratrice et ne reflètent pas nécessairement la position de Narcity Media sur le sujet.

 

 

Partager sur Facebook