7 choses que tu devrais savoir sur la consommation de cannabis - Narcity

7 choses que tu devrais savoir sur la consommation de cannabis

Parce que tu te poses plein de questions, je sais!

Présenté par

Depuis le jour 1 où tu as entendu parler du projet de légalisation du cannabis au Canada, je sais que tu te poses mille et une questions. Tu sais probablement déjà que c’est d'ici juillet 2018 que le gouvernement du Canada devrait légaliser le cannabis, touchant inévitablement le Québec. Que tu sois pour ou contre l’idée, je pense qu’on peut s’entendre pour dire que ça va changer certaines choses.

via @kgtones

Consommer ou pas du cannabis est une décision vraiment personnelle, mais une chose est sûre, la légalisation va rendre l'information concernant cette drogue encore plus accessible afin de te permettre de faire ensuite tes choix en toute connaissance de cause. D'ailleurs, que la consommation de cannabis soit légale ou non, cette dernière comporte des risques pour ta santé et peut entraîner des conséquences négatives.

En attendant, je me doute que tu te poses des questions, voici donc, peut-être, quelques réponses!

via @sam486g

1. Le projet de légalisation du cannabis au Canada, mais encore?

Il faut d’abord que tu saches que la décision de légaliser le cannabis n’a pas été prise parce que les experts se sont rendu compte que ce n’est pas dangereux pour la santé ou parce que c’est normal d’en consommer. C’est plutôt parce que le cannabis présente des risques pour la santé et la sécurité des gens que le gouvernement préfère l’encadrer. Comme ça, les consommateurs seront mieux protégés en ayant accès à un marché légal et plus sécuritaire que le marché noir ainsi qu’à de l’information objective sur la composition du produit.

Actuellement, il est interdit à quiconque de posséder, de vendre, de produire ou de consommer du cannabis à des fins non thérapeutiques. Comme tu le sais, le gouvernement du Canada compte légaliser le cannabis d’ici juillet 2018 et encadrer sa production. Ce sera la responsabilité des provinces et des territoires canadiens d’encadrer les autres aspects. Ces derniers vont, par exemple, devoir déterminer où le cannabis sera vendu, où les gens pourront le consommer et qui sera légalement en droit de le faire.

Puisque, tout comme la cigarette, le cannabis comporte des risques pour la santé, il est donc logique d’établir des règles claires entourant sa production, sa vente et sa consommation. L'encadrement permettra aux consommateurs d’être mieux protégés.


via @christiandicaire

2. Elle ressemble à quoi, la consommation au Québec?

Selon l’Enquête québécoise sur la santé de la population, ce sont 15,2 % des Québécois de 15 ans et plus qui ont consommé du cannabis au cours de l’année. Les adolescents de 15 à 17 ans et les jeunes adultes de 18 à 24 ans représentent les groupes où l’on retrouve la plus grande proportion de consommateurs de cannabis. . Pour te donner une idée, la proportion est de 31,0 % chez les adolescents et de 41,7 % chez les jeunes adultes. L’usage du cannabis est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes.


3. Mais pourquoi les gens consomment-ils?

Différentes raisons poussent les jeunes à consommer du cannabis. Pour certains, il s’agit de curiosité, et d’autres le font pour ressentir une sensation agréable. D’autres le font pour se sentir dans la gang ou pour faire comme leurs amis. Dans certains cas, c’est par habitude ou pour gérer le stress.


via @canadenciei

4. C’est quoi les effets?

Avec la consommation de cannabis, plusieurs effets se font ressentir. Les plus connus sont l’envie spontanée de rire, l’augmentation de l’appétit ou la somnolence.

Parmi les effets physiques, tu peux ressentir une accélération du rythme cardiaque, tu peux avoir de la difficulté à coordonner tes mouvements et avoir moins d’équilibre, avoir la bouche sèche ou encore avoir les yeux rouges.

Mais sache que ce sont loin d’être les seuls effets sur ton cerveau et sur ton corps. Effectivement, parmi les effets psychologiques, fumer un joint peut aussi diminuer ta concentration et ta mémoire à court terme, ralentir ton temps de réaction, modifier ta perception des sens ou de l’espace et du temps. Mais en plus, chez certaines personnes, la consommation de cannabis peut provoquer de l’anxiété, modifier la perception de soi ou même déclencher des hallucinations. Aussi, il ne faut pas oublier qu’en matière de consommation d’alcool ou de drogues, il existe la loi de l’effet. C’est-à-dire que, lorsqu’une caractéristique liée à la substance, à la personne qui consomme ou au contexte où elle le fait change, l’expérience aussi peut changer.


via @albaaffuso

5. Est-ce qu’il y a des risques associés à la consommation et, si oui, lesquels?

Légal ou non, le cannabis perturbe le fonctionnement de ton cerveau et peut affecter le jugement. Cela peut te faire faire des choses que tu n’aurais jamais pensé faire à jeun, par exemple dire ou faire des choses que tu regretteras ensuite, te bagarrer ou te disputer avec des gens que tu aimes, publier quelque chose d’embarrassant sur Facebook ou Instagram, avoir une relation sexuelle à risque, conduire une voiture avec les facultés affaiblies ou embarquer avec quelqu’un qui a consommé et qui ne devrait pas prendre le volant.

Les risques ne sont pas seulement liés à ce que tu peux faire ou non sous l’effet de la substance. Même si le cannabis amène des sensations agréables chez certaines personnes, d’autres peuvent au contraire réagir fortement. La consommation peut parfois déclencher des problèmes psychologiques, comme de l’anxiété. Chez certaines personnes, la consommation peut même mener à une psychose.

Pour les jeunes de moins de 25 ans, chez qui le cerveau est en plein développement et dont certaines parties sont plus vulnérables aux effets du cannabis, la consommation précoce ou régulière peut nuire à ce développement!


via @angelicagopal

6. Et quand tu consommes régulièrement, qu’est-ce que ça implique?

La consommation fréquente ou prolongée peut causer une baisse de motivation et d’intérêt, des troubles de mémoire et de concentration ainsi que des hallucinations. Tu seras d’accord que ces effets ne sont pas souhaitables, surtout qu'ils peuvent persister pendant quelques mois après l’arrêt de la consommation.

Aussi, comme avec toute substance, une dépendance est loin d’être une bonne chose. Dans le cas du cannabis, c’est quand même 9 % des consommateurs qui courent le risque de développer une dépendance. La proportion grimpe rapidement à 50 % chez les personnes qui en consomment tous les jours.

Par ailleurs, les adolescents et les jeunes adultes qui consomment régulièrement de la marijuana seraient plus susceptibles d’avoir des difficultés à l’école ou au travail (en lien avec l’apprentissage, les mathématiques et la lecture) et de vivre des épisodes d’anxiété ou de psychose. Les relations avec les proches, le travail ou l’école ont également plus de chance d’être difficiles.


via @jbatista89

7. Mais comment éviter ou réduire les risques liés à la consommation?

La meilleure façon pour toi d’éviter les risques est pas mal logique : c’est de choisir de ne pas consommer. Mais si tu décides de le faire, l'important est de mettre en place des stratégies pour être certain que les risques liés à la consommation sont réduits. 

via @mtlblog

Par exemple, tu peux décider à l’avance de limiter ta consommation ou de t’entendre avec un ami pour surveiller mutuellement votre consommation pendant un party. Tu seras aussi protégé en évitant de conduire un véhicule à moteur après avoir fumé ou en évitant d’embarquer avec quelqu’un qui a consommé, même si cette personne te dit qu’elle est « bien correcte pour conduire ». Un chauffeur désigné ou un taxi, c’est pas mal plus sécuritaire pour rentrer. C’est toujours mieux aussi d’éviter de faire des activités physiques ou des sports potentiellement dangereux lorsqu’on a consommé.

Aussi, c'est intelligent d’éviter de mélanger plusieurs substances en même temps, comme du cannabis et de l’alcool, ou du cannabis et des boissons énergisantes, par exemple. Chaque substance peut amplifier l’effet de l’autre ou la camoufler.

C’est donc pas mal mieux d’être prévoyant et d’éviter de te retrouver dans une situation qui n’a pas de bon sens.

via @miihchristine

Finalement, les raisons qui pourraient te pousser à consommer sont personnelles, mais assure-toi au moins que ce n’est pas pour engourdir une émotion désagréable ou pour oublier tes problèmes.  Il y a d’autres solutions pour gérer son stress ou les situations compliquées.

Une chose est sûre, c’est que tu es toujours mieux de rester en contrôle et en sécurité, que ce soit toi qui consommes ou quelqu’un que tu connais.

via @beccprice

Pour plus d’information sur le cannabis, visite le site Reste en contrôle. Tu y trouveras des statistiques intéressantes, des conseils, de l’information sur l’alcool ou les autres drogues et bien plus!

Partager sur Facebook