Des fois, je m’ennuie de cette belle naïveté qu’on avait à 15 ans. Alors que notre seul critère pour dater était « il me plaît ». On n'avait pas besoin de se poser trop de questions pour aimer quelqu’un, la seule chose qui comptait réellement était l’instant présent. 

- À lire également : Les 10 relations amoureuses que tu risques d'avoir durant ta vingtaine

On dirait qu’à 25 ans, tu es un peu obligé de penser un minimum au long terme quand tu fréquentes quelqu’un. Tu regardes tes amis  se marier, se reproduire, acheter des maisons et tu as cette pression de ton entourage et tes amis : ne pas perdre ton temps avec la mauvaise personne. 

Il y a beaucoup de choses qui changent entre le moment où tu commences à dater et ta mi-vingtaine. Je m'ennuie de cette belle naïveté, mais il y a aussi plusieurs choses que je suis bien contente d'avoir vu évoluer. En voici 13: 

via @valeriejames

Le gars/la fille qui te plaît:

À 15 ans : Pas mal n’importe qui que tu trouves sexy, cool, et qui est dans le même cercle d’amis. Point bonus si le gars est un an plus vieux. Autre point bonus si la fille est plus petite. 

À 25 ans : T’es pas mal plus sélective et le physique n’est plus du tout la première chose que tu regardes. Ton temps est quand même précieux et t’as pas envie de le perdre avec quelqu’un qui ne partage pas les mêmes intérêts que toi.


La première date :

À 15 ans : Vous allez voir un film, c’est ta mère qui va te porter avec tes amis (qui sont aussi là : pas question qu’elle sache que t’as une date) et vos mains s’enlacent pendant le film pour peut-être se changer en baisers. 

À 25 ans : T’aimes mieux aller prendre un verre dans un bar casual. Pas de souper à la première date : un verre c’est mieux parce que tu peux facilement partir si t’es vraiment tanné.


La sortie au resto :

À 15 ans : Tu veux sortir dans un beau resto, mais qui respecte ton budget quand même. Les couples font ça en date, right?

À 25 ans : Vous préférez cuisiner ensemble. Vous brûlez le souper parce que vous étiez « distraits ». Vous finissez par commander de la bouffe que vous mangez devant Netflix. 


L’avis de tes amis :

À 15 ans : C’est tellement important. Tu veux que chacun de tes amis approuve ta décision et l’apprécie. S’il s’entend mal avec ta meilleure amie, c’est dead. S’il s’entend « juste correct » avec tes amis, tu vas juste te tenir beaucoup plus souvent avec les siens. 

À 25 ans : L’avis de ton ou ta meilleure amie compte, mais c’est pas mal ça. Tu sais ce que tu cherches chez quelqu’un et tu connais tes limites; tu n’as clairement pas besoin de tes amies pour savoir si c’est une bonne personne ou non.


Les réseaux sociaux :

À 15 ans : Tu mets un petit cadenas avec ses initiales sur ton profil et vous avez un nom de couple du style « Jelena ». Être en couple sur Facebook c’est super important et tu mets 1001 photos parce que t’es fier de montrer au monde entier que vous vous datez. 

À 25 ans : Tu juges les couples qui commentent des « Je t’aime bébé t’es tellement beau wow. » sous CHAQUE photo de sa douce moitié. Tu juges encore plus les gens qui écrivent trop de messages personnalisés sur le wall FB de l’autre : « Ça fait juste une heure que tu as quitté la maison et je m’ennuie déjà, j’ai hâte de te voir ce soir. » Les textos existent, et c’est pas pour rien. T’as vraiment pas besoin de polluer ses réseaux sociaux pour qu’on sache que c’est ton tien/ta tienne.


Embrasser :

À 15 ans : C’est stressant les premières fois. Mais tu t’es informé sur le sujet, tsé. Mais imagine s'il trouve que t’embrasses mal... 

À 25 ans : C’est pas mal la chose qui te dit si ça va cliquer physiquement ou pas avec quelqu’un. On va se le dire, si tu ne ressens rien pendant que tu l’embrasses, tu le sais déjà que c’est mort. Et sa manière d’embrasser t’en dit assez long sur ses autres skills, mettons.


Make out en public : 

À 15 ans : Tu peux passer 1 h à embrasser quelqu’un à l’arrêt d’autobus, au point de manquer ton bus et tu passes le plus beau moment de ta soirée. Tu oublies tout ce qui se passe autour de toi pendant ce moment. 

À 25 ans : Tu juges un peu ces ados qui s’embrassent beaucoup trop passionnément dans les lieux publics et t’essayes de ne pas abuser des démonstrations amoureuses en public. Un bec c’est OK, mais le gros makeout : prenez une chambre!


via @valeriejames

L’avis de ta famille :

À 15 ans : Il y a des fortes chances que ta famille ne sache jamais qu’il existe. Sauf quand tu vas être au stade de vouloir l’inviter dormir à la maison. 

À 25 ans : L’avis de ta mère est important, mais comme elle se fit pas mal au tien, tu décides ce que tu lui dis. Par contre, l’avis trop honnête de ton frère ou de ta sœur, lui, est primordial. Tu ne veux pas fréquenter quelqu’un que ton frère ou ta sœur n’aime pas.


La soirée Netflix and Chill

À 15 ans : Vous prenez 30 min à choisir le BON film, et plus le film avance, plus vous vous rapprochez subtilement, jusqu’à ce que ton petit frère descende et vienne s’assoir avec vous. Sérieux? 

À 25 ans : Deux options : Soit vous n’ouvrez même pas la télé (Quoi? Il faut avoir Netflix pour Netflix and Chill?) ou un de vous s’endort devant le film. Et ça, c’est selon la durée de la relation. Pas d’entre-deux. 


Le gossip:

À 15 ans : Tu chiales sur les décisions de cette personne à tes amis. 

À 25 ans : Tu chiales sur les décisions de tes amis à cette personne.


Tu sais que ça devient sérieux:

À 15 ans : Quand vous avez les coeurs rouge sur Snapchat en plus d'une strike plus longue que ton âge. 

À 25 ans : Quand tu supprimes tous les numéros des personnes que t'as l'habitude de drunk text. 


La première chicane :

À 15 ans : C’est comparable à l’apocalypse. Tu penses que ça va se terminer là, tu lui dis que tu ne veux plus jamais le revoir. Tu en parles en group text avec tes amies et elles te disent quoi lui texter.

À 25 ans : T’essayes de peser tes mots et rester respectueux parce que même si t’es fâché, t’as pas tant envie de perdre cette personne. Il y a souvent deux manières comment ça finit : 1 — Vous acceptez que vous n’êtes pas d’accord. 2— Vous finissez par vous excuser tous les deux.


Passer à autre chose après une rupture :

À 15 ans : Tu n’arrives juste pas à imaginer quelqu’un avec qui ça va cliquer autant.  Ça dure un mois ou deux, et tout rentre dans l'ordre. 

À 25 ans: C'est aussi désastreux au début. Mais bon, tu vas réinstaller Tinder, idée de te divertir un peu.... 


Autres articles de dating qui pourraient t'intéresser:

J'espère ne plus jamais aimer aussi fort que je t'ai aimé

8 raisons pourquoi tu devrais fréquenter la fille qui n'a pas besoin de toi

Les 10 relations amoureuses que tu risques d'avoir durant ta vingtaine

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications