J'sais pas si ça peut te rassurer, mais toi qui es toujours bonne deuxième en amour, c'est pas mal moi aussi en fait. Être bonne deuxième, c'est quand t'es jamais le premier choix d'un gars au repêchage de l'amour, c'est pas compliqué. C'est pas compliqué, mais c'est pas vraiment le fun non plus.

Ça fait un bout que j'suis solo, j'ai passé les débuts où j'étais fraîchement une célibataire frivole et insouciante. Ces débuts où tu veux juste t’oublier pis sortir, rencontrer, avoir des aventures sans aucune implication, sans attachement pis sans peine.

J'suis dans une passe de ma vie où tout ça a crissé le camp un peu pis j'ai envie d'autre chose. Sauf que ce d’autre chose-là, les gars le veulent pas avec moi. On me considère jamais pour le premier rôle. Ils finissent toujours avec une autre.

C’est sûr que ça t’es arrivé. T’es la fille avec qui on rit beaucoup trop tellement qu’on a des crampes aux joues, avec qui on a une belle connection, une chimie qui se transpose aussi dans une sexu pas pire pantoute, mais t’es pas celle avec qui on veut passer le restant de sa vie. T’es celle avec qui c’est correct de se coucher le soir de temps en temps, mais pas celle aux côtés de qui on veut se réveiller. Tu connais tous ses amis, mais tu te rendras jamais jusqu’à connaître sa mère.

J’aimerais ça te dire que ça va se placer, mais j’peux rien te garantir. Pis c’est ben triste. C’est triste parce que des fois, un peu trop souvent à ton goût, ça va t’amener à douter de toi.  Pourtant, quand tu te regardes dans le miroir t’as pas envie de dégobiller. J’te parle pas juste de ton look, mais de ton dedans aussi, t’es rendu à une étape de ta vie où tu t’aimes quand même pas pire souvent tout le temps.

https://www.instagram.com/p/BGm5DECrqNb/?taken-by=jaquory_lunsford

J’ai longtemps dit que j’étais la fille parfaite de fin de semaine, jeudi-vendredi-samedi, j’étais THE one. Mais t'es pas la fille avec qui il veut passer son lundi pluvieux sous la doudou à se coller. C'est comme si t'étais jamais assez parfaite pour être la blonde, mais que t'étais assez bonne pour être de passage dans la vie de l'autre. J'te feel ma fille. J’suis celle avec qui on va boire du Jameson jusqu’aux petites heures du matin, mais pas celle de qui tu vas tenir la main en cueillant des câlices de pommes.

Au début, quand je scrollais sur Facebook pis que je tombais sur des photos d’anciennes dates avec leur new concubine ça me faisait total chier. C’était pas le fait qu’il soit en couple qui me dérangeait, mais bien qu’on m’a laissé aucune chance. Peut-être que j'aurai aimé ça moi aussi jouer à jenga en pyjama? Mais ça, tout le monde s'en criss. J'tai juste là en attendant,  mais en attendant quoi? Brain freeze.

https://www.instagram.com/p/BKtWiTkhDCK/?taken-by=jaquory_lunsford

Pis tu sais quoi? Fuck off. C’est tellement pas grave. Pis faut juste que tu te rentres ça dans tête. T’es pas une merde parce que t’es toute seule. T’es pas une merde parce que les gars veulent pas te marier. T’es pas une merde parce que les gars finissent toujours avec l’autre à côté. Ça t’enlève juste rien. T'as rien à changer, à réparer, t'es pas brisée, j'te le dis.

J'sais que t'as hâte de retrouver le feeling de fébrilité d'être turbo in love, j'sais que des fois tu te sens toute seule pis j'sais que tes dates qui mènent nulle part te font plus de peine que ça devrait. Mais arrête de trop réfléchir, de trop te poser de questions. Feel the flow.

Un moment donné, le bon va arriver. Pis avec lui, tu seras jamais deuxième. Promis juré. 


Suis-nous sur Snapchat : @narcitymontreal

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications