Au début, c'était vraiment parfait. J'avais vraiment rien à dire. Je me plaignais jamais.

C'est ce qu'on appelle la lune de miel dans une relation. C'est le moment où tout va super bien. On voit vraiment juste le bon côté de la relation. Je disais à tout le monde que j'étais en amour par-dessus la tête et je le croyais vraiment.

Mais c'est ensuite que j'ai commencé à remarquer les petites choses.

Le fait que je stressais à chaque fois qu'on se voyait. Au début, je pensais vraiment que c'était un stress positif. Le stress du début qui ressemble à des papillons. Mais j'ai réalisé que c'était plus que ça. J'avais peur de te dire de quoi  et que tu le prennes de travers.

J'avais peur que plus le temps avance, plus tu commences à comprendre que la fille que t'avais devant toi c'était pas vraiment moi. C'était plus une version faite sur mesure pour toi. Une version qui était pas moi.

Tu me demandais, sans peut-être t'en rendre compte, d'être quelqu'un que j'étais pas.

Avant, j'aimais bien me mettre belle pour moi-même, mais quand on était ensemble, j'avais l'impression que j'étais obligé. Ce n'était plus le fun.

J'ai jamais été une fille de party. Oui j'aime bien sortir une fois de temps en temps, mais pas tous les soirs comme toi. Je me sentais obligé d'être sur le party avec toi parce que j'avais peur que tu te rendes compte que j'étais pas vraiment comme ça.

Ça m'a pris du temps à le comprendre. Mais quand je l'ai compris, ça m'a sauté dans face comme un camion de 18 roues. 

On était en train de discuter et tu m'as dit qu'on avait encore un party chez un de tes amis en fin de semaine. Je t'ai dit que pour une fois, j'aimerais bien rester chez nous à vedger. Tu m'as dit que c'était plate comme activité, que j'étais plate.

J'ai compris que tu ne me connaissais vraiment pas. Que j'me forçais pour être quelqu'un d'autre pour te faire plaisir depuis le début de la relation. 

J'ai compris que ne serait jamais la fille que tu veux que j'sois.

Je ne pourrais jamais être à la hauteur de toutes tes demandes. J'vais finir par faire un burn-out à essayer d'être celle que tu espères que je sois. 

J'ai vraiment essayé d'être la fille que t'aimerais, que tu voudrais que je sois. Mais c'est juste impossible.

J'peux pas être celle que tu veux que je sois parce que ça veut dire que j'devrais abandonner celle que je suis vraiment.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter