Tout va bien. On ne s'obstine pas, on ne se crie pas après, on ne se trompe pas, on ne s'quitte pas. Pas de chicane dans' cabane, comme dirait un prépubère.

Dans notre beau quotidien, j'ai hâte de te voir, t'as hâte de me voir. On sort, on couche, on sort, on dort. La belle vie quoi. C'est un peu comme aller à l'école. Tu vas en classe, t'apprends comment calculer des équations différentielles pis tu te pognes un A à l'examen. Fine. Pourquoi tu te plainderais?

Sauf que j'me suis rendue compte qu'on s'habitue à la routine. Nos attentes diminuent. On se satisfait du quotidien sans étincelle, sans aventure, sans surprise, sans thrill. En 2017, on ne sort plus des sentiers battus. On se rassure en se disant qu'on est ben à l'aise de même. Mais est-ce que ton vrai toi carbure vraiment  juste à ça?

C'est pareil en amour. Es-tu épanouïe à ton max, Mari? J'me suis posée cette question-là des millions de fois. Et à chaque fois, je faisais face à mon propre silence, je n'avais aucun mot à la bouche pour exprimer mes sentiments.

via @valeriejames

L'affaire, c'est qu'on a rien à se reprocher. T'es attentionné, fin, cute, drôle. Parfait, quoi. On file le parfait bonheur, on est clairement le genre de couple #goals sur Instagram. J'me réveille le matin à côté de toi, pis j'file pas tout croche ni rien. I'm good.

Sauf que... Sauf que je ne vis peut-être pas ma vie à 200% comme je le voudrais quand je suis avec toi. Pis c'est pas de ta faute. Ni de la mienne. C'est fou. Comment ça se peut, ça, que j'en vienne à la conclusion que t'es peut-être pas the one ?

Le match n'est peut-être pas si bon que ça finalement. C'est tout. Et c'est ça le pire.

https://www.instagram.com/p/-LFZamrqOW/?taken-by=jaquory_lunsford

C'est encore plus difficile de se quitter rendu à ce point-là, car j'me dis que j'suis peut-être en train de passer à côté du père de mes enfants. On connaît pas le futur, merde. Maudit qu'j'aimerais ça parfois avoir une DeLorean volante pis rouler en 2045, histoire de voir la face de mon amoureux pour savoir si je me suis plantée ou pas.

Bon choix, mauvais choix, c'est ce qu'il y avait de mieux, je crois. Je crois. Parce que je n'en suis toujours pas certaine, même après avoir fait le move de quitter le bon gars.

Bon choix ou mauvais choix ? J'en ai absolument aucune idée. Mais comme dirait ma grande chum, rien n'arrive pour rien, girl. Seul le temps te le dira.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter