Depuis que je vis à Montréal, on me regarde toujours d'une drôle de façon lorsque je mentionne que je suis née à Laval. Pire encore, on va jusqu'à me dire «Je suis désolé pour toi» ou bien «C'est pas grave».

Les stéréotypes sur les Lavallois qui m'ont déjà fait rire (genre en 2007) sont complètement faux et j'aimerais clarifier 10 choses qui ne valent plus la peine d'être mentionnées lors du fameux débat «Laval VS Montréal», surtout après 5-6 verres.

1. On ne passe pas tous nos week-ends au Carrefour Laval

Le Carrefour (le p’tit nom qu’on lui donne) est l’endroit idéal pour une journée pluvieuse entre filles et/ou pour trouver tous nos cadeaux de Noël en une journée. Toutefois, on ne tripe pas plus que toi sur le stationnement qui déborde jusque sur la 15 et sur l’impression de vivre le Boxing Day tous les samedis!


2. On ne se tient pas au Fuzzy

J’ai une nouvelle à t’annoncer: le Fuzzy a fermé ses portes en 2012. La plupart des Lavallois ont une photo pas trop glorieuse saisie dans les cages du feu établissement, mais les plus brillants ont activé la fonction Only Me pour le visionnement des vieux albums photo Facebook.


3. On ne souhaite pas avoir le teint de Pauly D

Oui, on a nos parents ont une piscine et nous avons déjà passé nos après-midis au soleil recouvert d’huile. Toutefois, on a complètement cessé cette activité dangereuse pour la peau depuis la fin de Jersey Shore en 2012. Voilà peut-être ce qui explique la fermeture du Fuzzy.


4. On ne va pas tous à Montmorency

Le Collège Montmorency n’est pas seulement rempli de la gang de Curé-Antoine-Labelle. Au contraire, il regorge d’étudiants provenant de partout au Québec. Plusieurs Lavallois fréquentent des cégeps montréalais, car comme tous les autres Québécois, nous choisissons notre école en fonction du programme et non du nombre de kilomètres la séparant de notre domicile.


5. Nous ne conduisons pas tous une Honda Civic

Le fameux cliché du jeune Lavallois à la casquette à l’envers dans une Civic me choque au plus haut point! On l’a entendu 1 000 fois et ça a arrêté d’être drôle à la deuxième, en 2008. De plus, on ne rêve pas de jouer les Vin Diesel à l'Autodrome de St-Eustache.


6. On n’est pas fier du Cosmodôme et du Colossus

Plusieurs Québécois voient ces bâtiments comme deux attractions touristiques majeures à Laval. Nous avons pour la plupart fait un camp spatial au Cosmodôme quand on avait 7 ans et on n’y a plus jamais remis les pieds. Et non, nous ne trouvons pas ça cool de se sentir dans un vaisseau spatial lorsque nous allons voir un film.


7. On ne possède pas plusieurs paires de bottes blanches

J’ai sondé quelques collègues au bureau et plusieurs ont mentionné que le look typique d’un Lavallois se termine par un soulier ou une botte blanche. Nous fréquentons les mêmes boutiques que les Montréalais (j’ai une autre nouvelle pour toi, les boutiques sur Sainte-Catherine et celles au Carrefour sont pratiquement les mêmes) alors il y a de bonnes chances que l’on porte les mêmes chaussures qu’eux.


8. Nous ne sommes pas les reines/rois du selfie 

Les Montréalais pensent que tous les Lavallois prennent 3-4 selfies devant le miroir avant de quitter la maison. Les muscles des hommes sont évidemment bien mis en valeur sur les supposées images (parce que TOUS les gars vont au gym et ont le haut du corps suuuuper développé comparé à leurs jambes, bien entendu) et les filles portent un décolleté très plongeant en essayant de copier la moue de Kylie Jenner. On a peut-être déjà essayé de prendre ce type de photo en s'imaginant ressembler à notre Instababe favorite, mais le résultat ressemblait probablement plus au cliché pris par erreur par notre iPhone.


9. Les filles ne sont pas toutes coiffeuses et les gars ne rêvent pas tous d’être pompiers

Impossible de réaliser notre rêve de petite Lavalloise: le cours de coiffure n’est pas offert à Montmorency.


10. On n'est pas nécessairement « des poules de luxe »

Plusieurs hommes croient que les Lavalloises sont snobs, princesses et qu’elles s’attendent à tout recevoir de leur copain. La plupart de mes amies de la Rive-Nord sont pourtant les premières à partir à l’étranger avec un sac à dos et 3 t-shirts, et nous sommes définitivement les meilleures blondes du monde.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications