J'entretiens vraiment une relation amour/haine avec le temps des Fêtes. J'trouve ça beau la neige, mais quand vient le temps de déneiger mon char, j'viens en beau fusil. J'trouve ça beau les décorations de Noël, mais quand j'arrive chez nous, j'ai pas particulièrement envie d'accrocher des guirlandes pis de monter un sapin solo.

Faque Noël, je l'emmerde à temps partiel. Pis là, j'te parle même pas de la journée de Noël en tant que telle, j'pourrais débarquer avec 34 chats plein de puces pis les lancer dans mon party de famille. Bye le beau sapin, bye le plaisir, salut les grattements dans une litière géante.

Alors voici les struggles à endurer quand t'aimes pas vraiment cette période. 

1. Tu veux pas insulter ta grand-mère, mais la couleur vraiment douteuse dans ton assiette t'écoeure un peu

J'suis le genre de personne qui tripe sur les belles assiettes de fruits. À Noël, la tourtière, le ragoût de boulettes, les patates pilées, la dinde pi la farce ça fait trop de brun/beige dans mon assiette.


2. Faker la joie quand tu reçois un cadeau de marde

Tu veux pas lui faire de peine, encore moins lui avouer qu'une tasse en forme de pénis, c'pas si drôle.


3. Présence trop nombreuse d'enfants

Sérieux, y'a genre 34 enfants qui dépassent le nombre normal de décibels qu'un humain peut produire. Y'ont-tu fait une cure de silence pendant 2 semaines pour venir me déchirer des oreilles jusqu'au cul de même?


4. C'est un osti de gros chaos (prononcé chaosse)

Ton cousin a pris possession du piano, avec une crème de menthe dans main, ta tante veut de l'aide dans cuisine faque à crie sa vie, pis c'est là que l'père nouel surgit pis crisse l'camp din marches.


5. Chaque année tu te dis que tu vas acheter tes cadeaux d'avance...

Mais tu fais clairement du déni. 


6. Les cartes de Noël...on peut-tu en parler ?

Surtout ceux qui mettent beaucoup trop d'efforts. Genre une photo de famille où tout le monde porte des jeans pis un t-shirt blanc, nu pied, pis ça me fait feeler cheap d'envoyer des photos de mon cul à mes dates quand j'pourrais avoir une famille.


7. C'est juste impossible réussir à booker ta technicienne d'ongles/cils pour ton rendez-vous

FUCK OFF j'men fou de Noel, je veux juste faire mon remplissage. J'tannée qui me reste 5 cils cross side d'un bord.


8. C'est LA pire période pour le célibat

Je dois répéter au moins 14x durant une seule soirée pour quelle raison je suis pu avec mon ex qui était donc fin, beau, riche. CRISS IL M'A TROMPÉ! Scusez.


9. Les criss de cover de Noël

J'aime ça Jingle Bells, mais j'ai pas besoin qu'un artiste différent reprenne la toune chaque année. Je l'achèterai pas ton cédérom de reprise, pis si ma mère l'achète, tu peux être sûre que j'vais l'égratigner pour qu'on le jette. Sorry mom.


10. Les vacances imposées zéro relaxantes

J'ai tout le temps des trucs de prévu, de la bouffe à faire, du monde à aller chercher, des cadeaux à trouver, j'ai même pas l'temps de chier. EN PLUS! Pas moyen d'me sauver dans l'sud c'est rendu 2x l'prix. La vie me déteste.


11. Les réunions familiales sont exigeantes

Mon truc, c'est de manger mes émotions. Quand t'as la yeule pleine, ça évite de jaser. Surtout si t'as la yeule pleine pis les yeux pleins d'eau en avant d'la salade César, ça achète un peu le silence.


12. J'me rends compte que j'ai pas tenu mes résolutions

J'en ai même pas pris, j'savais que je changerais pas aussi drastiquement. La volonté? Non thanks, mais j'prendrais un peu de vin svp.


Joyeux temps des Fêtes! 

Merci à ma collègue Izabelle d'avoir partagé avec moi son ressentiment envers cette période.


Suis-nous sur snapchat : @narcitymontreal

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications