Alors que les clubs étaient jam pack toutes les fins de semaine il y a 10 ans, le nightlife a pas mal évolué à Laval. Les clubs ont, un après l'autre, dû fermer leurs portes parce qu'en 2018 il n'y pas plus d'entre-deux: c'est soit le bar où prendre un verre, ou le festival électro où danser toute la nuit. 

À lire aussi: 27 souvenirs du Fuzzy de Laval

Même si c'est sans doute pour le mieux, rien ne va remplacer mes beaux souvenirs au Pink, au Fuzzy, au Golden, ou même au Chalet. Au Chalet, ça virait en titi, mais bon on ne peut pas trop en parler parce que ce qui se passait au Chalet restait au Chalet...

Y'a quand même quelques petits trucs qu'on peut se remémorer:

Via Chalet Nightclub Laval

Via Chalet Nightclub Laval

Comme la grandeur de la place...

My god c'était définitivement trop petit comme espace pour le nombre de personnes qui y allait! C'est moi où les barmans avaient plus de place derrière le bar que la grosseur du dancefloor

Via Max Doucet


Les 4 téquilas pour 10$.

Pas pour rien que les mineurs adoraient la place! 


 

Juste la mode dans ce temps-là, c'est un souvenir en soi. 

On peut-tu prendre 1 minute pour se rappeler du party thématique «Jersey Shore»?


Où tous leurs partys thématiques.

Genre celui avec le bonhomme Carnaval. 


Via Chalet Nightclub Laval

Via Chalet Nightclub Laval

Et les fameux « shooting photo » du staff


Le monsieur de 70 ans qui dansait toujours du Michael Jackson avec son chapeau et son gant argenté.


La danse sur Cotton Eyed Jo où les employés devaient monter sur le bar pour caler un Rev.


Via Chalet Nightclub Laval

Le tout petit bar au fond du club qui roulait en fou juste parce que la barmaid était trop chix. 


Le fumoir qui était en fait un hotbox de cigarette.

Ou de Honey Times. 


Les fameuses guestlists...

Sérieusement, qui payait vraiment pour entrer là? 


Le gars toujours habillé en suit-cravate... BUT WHY?


Via MaxDoucet

Quand la toune Wild Boy partait et que Max Doucet montait sur le bar pour foutre la marde à chaque fois...

Tellement qu'il l'a maintenant de tatoué sur sa fesse. 


Via Chalet Nightclub Laval

Le nombre de verres éclatés sur le mur par le staff. 

Hélala la Grappa. 


Les poteaux pour danser en vedette. 

...Dire qu'on trouvait ça normal de danser sur un poteau dans un bar.


Toutes les marches dans le club où tu as sans doute déjà planté parce que t'étais trop chaud.

POURQUOI il y a avait autant de steps entre le dancefloor, les bars, le VIP... 


Via Chalet Nightclub Laval

Le grand photographe qui était toujours là.

Tu la voulais tant ta photo sur Facebook...Et t'étais toujours déçu du résultat.


Via Chalet Laval Guestlist

Puis la fermeture déchirante en 2013. 


Et plein de choses pas mal wild... Mais bon, ce qui s'est passé au Chalet...Reste au Chalet pour toujours?

À lire: 21 souvenirs du Golden de Blainville

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter