Être cheerleader au Québec, ça vient avec une foule de stéréotypes ( ..Merci Bring It On).  Les gens ont tendance à penser que c'est que des filles populaires un peu nunuches, et des homosexuels qui dansent avec des pom poms.  Pourtant, c'est un sport extrême (oui extrême) combinant la gymnastique au sol, les pyramides et la danse. Une équipe va accorder 10 mois de pratique pour perfectionner un simple 2 minutes trente secondes de compétition. En 2 minutes 30, tu vas soit réussir ce pour quoi tu as travaillé toute la saison, ou, ta hantise, faire une erreur qui va te coûter tous ces mois de travail.

Alors qu'il y a encore beaucoup trop de stéréotypes au sujet des cheerleaders, toi tu sais tout le dévouement que ça prend pour faire du cheerleading compétitif.

Donc c'est pas mal impossible que tu prononces une de ces phrases:

1- Je vais leur dire que j'suis malade.

Si t'es pas attachée à un lit d'hôpital, tu vas à ta pratique. T'as un mot du médecin qui dit pas de sport pour la semaine? Cool, mais le coach s'en fou. Soit tu viens, soit on te remplace.


2- Oui, j'vais être là!

C'est pas compliqué: Si tu fais du cheer de haut niveau, t'as pas de vie sociale. Initiations d'université?J'étais pas là. 3 ans de 5 @ 7 les jeudis? J'avais des pratiques. Bal de finissants? J'étais aux Worlds. La seule phrase que tu vas entendre une cheer prononcer c'est : désolé, j'ai une pratique.


3- Wow! C'est la 10e pause d'eau qu'on prend aujourd'hui!

#NOT. Ça devrait presque être évalué aux sélections: Pendant combien de temps peux-tu suer sans avoir à te réhydrater?


4- Du tape? Pourquoi?

S'il y a une chose à savoir sur les cheerleaders, c'est que les blessures existent pas. Entorse? Tape that sh*t. Foulure? Tape that sh*t. Orteil cassé? Tape that sh*t. Il y a jamais rien de trop cassé pour faire la compétition.


5- On part en voyage pendant la relâche?

Haha. Funny you. La relâche juste un mois avant le championnat du monde là? Les cheerleaders peuvent partir en voyage à seulement deux moments de l'année: la semaine de Noël, ou les deux dernières semaines du mois de mai. De toute façon, après avoir payé une saison entre 2 000$ et 5 000$ selon ton niveau, t'es clairement trop pauvre.


6- Je vais aller chercher mes pom poms.

Pu capable du stéréotype des pom poms. Non, on n'encourage pas d'équipe avec nos pom poms et on ne chante pas non plus. On fait des compétitions sur un tapis et c'est juste nous, oui, oui!


7- J'ai trop de boucles.

Non. Ça n'arrivera jamais.


8- Je rêve d'être cheerleader des Alouettes

Pourquoi les gens demandent toujours ça? Elles dansent avec des pom poms et nous on lance des humains dans les airs. Il me semble que c'est clair que c'est pas du tout la même chose?


9- Quel bleu?

Tes amis pensent que ton chum te bat. Mais tes coéquipières, elles, ne les remarquent même plus. Entre un nez cassé ou une voltige sur le sol, tu sais quelle décision prendre.


10- Maddie Gardner? C'est qui ça?

Ok. C'est peut-être une has been. Mais t'as clairement pleuré quand tu l'as vu tomber aux Worlds 2011. Et si je te dis «I don't care what b*tches say» tu vas répondre: «I don't even look their way ».


11- La distribution des bids ? Ça m'est égal.

Tu as clairement une position sur le sujet. Tu trouves qu'il y en a trop pour le nombre d'équipes au Québec, ou tu trouves que tout le monde mérite de vivre cette expérience unique. Il n'y a personne de neutre sur la question. T'es dans quel clan ?


12- Bin oui, je vais faire une pirouette pour toi.

Je sais pas pourquoi à chaque fois que je dis à quelqu'un que je suis cheerleader, il me demande une pirouette (en passant, ce n'est pas des pirouettes qu'on fait) ou une chorégraphie. C'est un sport d'équipe, qu'est ce que t'as pas compris? Une pyramide à une personne, c'est pas super excitant.


13- C'est la dernière fois qu'on full out la routine aujourd'hui.

Tu sais jamais vraiment quand sera la dernière fois. Quand les coachs disent « dernière fois », ça veut généralement dire « 47 865 dernières fois ».


14- Je finis ma pratique à 22h00.

Ça c'est la meilleure. C'est peut-être écrit sur l'horaire que la pratique finit à 22h00, mais la pratique finit jamais réellement à 22h00. La pratique finit quand les coachs sont satisfaits. Dans mon ancien gym, les coachs avaient même décroché les horloges. Problème réglé!


15- Le cheerleading c'est pas un sport.

ÇA, c'est le débat de la vie de toutes les cheerleaders du monde. Il y a rien de plus irritant pour une cheerleader que se faire dire que son sport n'en est pas un.


16- Neuf.

Parce que tout le monde sait qu'après 8, c'est 1.


17- J'aime pas Disneyland 

Juste la place où toutes les meilleures cheers du monde se regroupent une fois par année pour le championnat mondial.


18- C'est tellement plate un full out sans gym.

Tu vas sauter sur n'importe quelle occasion de pas faire ta gym dans ta routine.


19- 2 minutes 30, ça passe vite!

Si tu dis ça, tu as clairement jamais fait de cheer!


20- Je regrette ma saison.

Finalement, après avoir sué ta vie pendant une saison complète, manqué tous les partys possibles, avoir pleuré toutes les larmes de ton corps et avoir voulu frapper tes coachs et coéquipières au moins 15 fois dans le visage, t'as aucun regrets. Tu risques de passer les prochaines années à t'ennuyer de l'équipe que vous étiez et de tous les moments avec ces personnes qui sont maintenant ta deuxième famille.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter