J’ai toujours cru que le bartending était un art. Oui, un art. On a tendance à penser aux barmaids comme des jolies filles un peu extravagantes et sans compétences précises, mais je crois que c’est seulement un stéréotype qu’on se fait avant d’avoir essayé de dealer avec des inconnus saouls.

T’as déjà essayé de gérer ta meilleure amie saoule et ce fût, en plus d’être un échec, la chose la plus drainante du monde? Imagine des inconnus qui se foutent pertinemment de toi, tous les soirs.


À lire également :


Bref, je croyais que l’industrie du nightlife était la plus exigeante avant d’en découvrir une nouvelle : celle des déjeuners.

L’emploi de serveuse pour les déjeuners est clairement comparable à certaines des expériences en restaurations les plus difficiles que j’ai vécues, comme travailler dans un bar sportif lors d’une game Canadien-Boston des séries.

Cet emploi vient surtout avec beaucoup de struggles, que seuls ceux qui travaillent dans les restos déjeuners vont comprendre.

1. Tu as du café à portée de main, à volonté....Donc tu dois passer proche de mourir d’une crise du cœur 4 fois dans ton shift.

Mais crime, tu ne peux jamais le boire chaud ton café.


2. Les blagues de déjeuners, tu les as pas mal toutes entendues...

« J’vais te prendre 2 œufs tournés : un d’un bord, un de l’autre. »

« Y’a un trou dans ma tasse, elle se vide toute seule. »

« Ce n’était pas mangeable. » ou « Je vais le prendre pour emporter. » Quand l'assiette est vide.

Des classiques.


3. Sans parler des jeux de mots avec le mot oeuf. Tu te demandes toujours si tu dois le rire même si c'est ÉVIDENT que ce n’est pas la première fois qu'on te la fait.

Je vais quand même faire une petite rafale pour ceux qui ne les entendent pas dans leur quotidien: C'était EGGsquis, EGGcellent, EGGtraordinaire, OEUFfrayant, EGGceptionnel, EGGcitant


4. Ta job, c'est juste de poser 1001 questions: cuisson des oeufs, choix de viande, couleur de pain, beurrés ou non, fruits ou tomates, patates gratinées... et j'en passe.

« J'vais te prendre deux oeufs tournés, pas crevés, avec pain sans gluten sans beurre, bacon bien cuit pas brulé, fruits mais sans bananes et patates gratinées.»

Et t'es mieux de ne pas faire d'erreur....


via GIPHY

5. Et ta face quand tu demandes à quelqu'un la cuisson des oeufs, et qu'il répond: « Bin normal... ».

C'est quoi ça, mettons, des oeufs normaux?


6. Quand t'arrives à la table avec 4 assiettes dans les mains...

Client : Avez-vous oublié les toasts?

Toi : Désolé, la science est pas encore rendue là, je n’ai pas 3 mains.


7. Quand quelqu'un vient à 5h le matin, commande le spécial lève-tôt à 5$, reste 1h, prend 3 réchauds de cafés pour peser sur le 15% en payant débit.

OK, le débat sur les pourboires ne sera pas lancé ici, mais 15% sur 5$, c'est 0,75$. Assez ordinaire si on pense que tu laisses 1$ à la barmaid pour déboucher ta bière.

Dernière parenthèse sur les pourboires: Ceux qui prennent une seule facture pour la table de 20 et laissent 15% pile. L'équivalent de 30$ pour avoir servi une seule table toute la matinée.


8. LE client qui prend du café décaf, ou un thé.

...You know the struggle.


9. Celui qui ne veut jamais de café quand tu passes pour pas ''débalancer son mix'' mais t'en demande toujours quand t'as pas le silex.


via GIPHY


10. Oublier un silex de café vide trop longtemps sur le réchaud.

Ouais, ça explose un silex, j'te le jure.


11. Partir un nouveau café quand il reste un petit fond dans le silex.

On a tous déjà essayé et réalisé que ça ne rentre pas. FAIL.


12. Tu ne connais pas le nom de tes clients réguliers, mais tu les associes à leurs caprices et allergies.

Ah, c'est le monsieur du décaf avec sa femme, madame intolérance gluten.


13. Tu dois apprendre tous les déjeuners avec des noms pas rapport genre '' le bob constructeur matinal''  pour savoir exactement quoi poser comme question.

Deux oeufs, bacon, crêpe, c'était trop mainstream comme nom?


14. Quand quelqu'un prend ses toasts brûlées et que tu dois les passer 10 x dans le toaster, au point où il y a de la boucane partout et ça sent super mauvais.

Tu sais que t'es toujours à un coup de toaster de les manquer et devoir recommencer...


via GIPHY

15. Ta face qui essaye de rester neutre quand les gens qui ''surveillent leur alimentation'' ont des caprices vraiment pas rapport.

'' Une toast blanche, une brune, j'essaye de pas TROP tricher''.

'' Une omelette juste de blancs d'oeufs, pas de beurre sur le pain, extra bacon''.


16. Les clients qui te demandent de prendre une photo de la table pendant le rush du brunch le dimanche.

'' Peux-tu la reprendre, ma fille ne regarde pas sur la photo...''


17. Les brûlures.

T'as des blessures de guerre plein les mains. Point bonis quand tu te fais une blessure PENDANT le rush.


18. Quand t'essayes d'être nice, et que les gens pas matinaux se foutent totalement de toi.

Moi : Bon matin! :)  Vous allez bien??

Client : Un café.

Moi : Bon matin, vous allez bien?

Client : Oui, excuse-moi, y'est de bonne heure...

...Comme si on n’avait pas la même heure.


19. Dealer avec LE serveur morning sunshine qui est toujours de bonne humeur même quand on ouvre le resto à 4h30 du matin.

DUDE, mon 3h de sieste est pas suffisant pour dealer avec toi en ce moment.


20. Te lever à l'heure où les gens se couchent.

Pas full pratique pour ta vie sociale.


21. Les enfants.

Struggle de tous les serveurs, mais comme, il fallait en parler.


via GIPHY

22. Quand les cuisiniers refusent de faire une modification à une commande juste par pur manque de volonté, et que tu ne peux rien dire.


23. Tu as de la misère à comprendre comment tu peux toujours manquer de change et de crayons, quand tu passes ta vie à en trouver PARTOUT.

Rouler pour 500$ de change, c'est du déjà vu.


Mais à la fin, quand tu comptes tes pourboires et que tu finis à 15h30 une journée ensoleillée, tu réussis à oublier un peu tout ça...

via GIPHY


Autres articles que tu vas aimer:

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter