Contrairement à ce que les « autres » peuvent penser, un grand camping c'est comme un petit village l'été. Chaque année, tu attends juste ce moment: celui où tu vas retrouver ta gang, ta vraie gang que tu connais depuis toujours avec qui tu vis tes moments les plus intenses.

Quand tu dis à tes amis « de la ville » que tu pars en camping, ils t'imaginent dans une tente au fin fond des bois pas d'eau potable. Well not, toi tu sais que c'est vraiment pas ça qui t'attends.

Et passer son été dans un camping, ça vient avec une foule d'avantages, mais aussi de désavantages. Attention, tu vas peut-être être nostalgique. 

1. Tu trouves ça totalement normal de fêter Noël deux fois par année.


2. Et t'as toujours été excité à l'idée de pouvoir passer l'Halloween et te costumer deux fois par année.

En plus, fêter l'Halloween en juillet ça t'autorise à avoir un costume en fonction de la température chaude. Et un peu fvckall. On va se le dire: tu ne te prends pas au sérieux et tu t'assumes.


3. Le fameux struggle quand tu rentres beaucoup trop tard et t'essaye de dézipper ta tente de manière discrète et silencieuse pour pas que tes parents s'en rendent compte.

On va se le dire, c'est jamais discret un bruit de zipper. Un bruit de porte roulotte non plus.


4. Et quand tu rentres un peu pompette et t'essayes de pas faire de bruit dans ta roulotte grosse comme ta poche.

C'est clair que tu te pètes la tête quelque part. 


5. Et on peut-tu parler du nombre de fois où t'es rentré la face première dans un moustiquaire?


6. T'as appris à conduire sur un kart de golf.

C'était tellement cool te promener en kart de golf. Les bad ass allaient faire du tout terrain dans la forêt.


7. Les fêtes du samedi soir furent clairement l'hôte de tes premières brosses.

T'étais clairement beaucoup trop jeune pour avoir le droit de boire, mais tes parents étaient déjà plus saouls que toi. Oh well. 


8. Le plus gros struggle, c'était de te faire les meilleurs amis du monde et devoir t'en séparer le reste de l'année.


9. Et GOD que la transformation physique de tes amis d'un été à l'autre était impressionnante.

L'âge de la puberté, ein.


10. Tes premiers amours étaient des amours impossibles, parce que tu les voyais juste 3 mois par année

Mais les summer love sont les meilleurs, on va se le dire.


11. Et c'est là-bas que t'as vécu toutes tes premières expériences.

Toutes.


12. Tu as aussi eu les conversations les plus honnêtes de ta vie autour d'un feu de camp.

Ou joué à « j'ai jamais ».


13. Le camping a ses avantages: t'as clairement arrêté d'avoir peur des insectes.

Sauf cette grosse chose avec beaucoup trop de pattes. ARKK c'est quoi ça man?


14. Tu as des skills un peu trop élevée en danse en ligne.

YEAH, I feel like a woman.


15. T'as des goûts musicaux un peu quétaines, mais tu n'y peux rien parce que la musique quétaine te rappelle les plus beaux souvenirs du monde.

« Ne la laisse pas tomber, elle est si fragileeee.... »


16. Tes plus beaux souvenirs d'été consistent à des conneries comme sauter une clôture pour te baigner la nuit « illégalement ».


17. Le feeling quand quelqu'un de nouveau arrive et tout le monde veut savoir c'est qui « le nouveau » ou « la nouvelle ».


18. Le moment où le gardien vient te chicaner, que t'as passé le couvre-feu et que tu fais semblant que tu te sens mal.

Ou tu fais juste te cacher de lui. 


19. Tu sais qu'un secret ne reste jamais un secret longtemps.

Si tu couches avec le DJ, tu peux être sûr que les 400 terrains vont le savoir demain. Et qui sait, à la vitesse que les rumeurs circulent tu vas p'tête même finir par entendre qu'il t'a mis enceinte.


20. À chaque année, tu te disais que t'étais trop vieux pour y retourner, mais tu finissais toujours par y retourner un dernier été.


21. Juste les nuits passées dans le gazon à regarder les étoiles et parler de la vie avec tes meilleurs amis (ou encore mieux, ton crush).


22. T'as finalement appris à monter une tente, et rouler un sleeping bag. 

Ça prend des skills en titi pour faire ça. 


23. Tu connais trop la blague de voler des nains de jardin ou décos du genre pour les mettre sur le terrain d'un autre.

Et tu trouves toujours ça aussi drôle 10 ans plus tard.


24. T'as fini par t'habituer au fait que t'as juste aucune intimité sur un terrain de camping.

C'est pas bin bin insonorisé une roulotte.


25. T'as essayé de revoir ta gang du camping pour des retrouvailles « en ville » mais on dirait que c'est juste pas la même chose.

Une gang de camping, pas dans un camping, sans la douce innocence que vous aviez, c'est pu la même game.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications