Les critères de beauté et les standards de la société évoluent avec les années. Alors que la minceur absolue était d'abord synonyme de perfection, on apprend, avec les années, à aimer les formes. Mais pas n'importe lesquelles, celles pour lesquelles on a versé de la sueur: les fesses parfaites, les abdos découpés... Les vraies courbes, celles qu'on a tous, sont encore pointées du doigt.

Au tapis rouge d'OD Bali 2017, c'était frappant: il y avait une seule fille du lot avec des formes. Et quand on parle de formes, on est très loin du surplus de poids et de l'obésité.

Alanis d'OD était là, plus rayonnante que jamais, et on se rappelle d'ailleurs que c'est elle que les gars ont choisie pour faire entrer un dernier gars dans la maison. 

Après son aventure, la jeune femme a reçu beaucoup de messages qui semblent bien intentionnés, mais ne le sont pas du tout à ses yeux:

« Je te trouve tellement bonne d'être allée à Occupation Double malgré tes formes! »

Selon elle, c'est pas normal qu'on soit encore en train de pointer les différences physiques, qu'on voit les personnes comme des enveloppes corporelles et non ce qu'elles sont vraiment.

Elle a donc publié 2 jolies photos d'elle avec le plus beau message de body positivity: celui qu'on a tous besoin de lire.

"Je te trouve tellement bonne d’être allée à Occupation Double malgré tes formes" J’aimerais vraiment être capable de passer à autre chose et juste dire merci. Mais j’ai envie de crier un peu. C’est pas normal que l'on aborde ENCORE le sujet de la différence entre nos corps. On me pointe du doigt en disant, "TOI tu es différente parce que TOI t’es game d’aimer le corps que tu as". Je trouve ça triste pis je trouve ça déroutant. C’est pas normale que je me fasse rappeler que la norme c’est de ne pas aimer qui on est. Je ne serai jamais le stéréotype de beauté qu’on nous a imposé, jamais. Je ne me vois juste pas comme une enveloppe corporelle. Je sais ce que je vaux. Je sais que je suis une bonne personne. Les critères de beauté que cette société valorise... Le chapeau ne me fait pas. J’ai jamais aimé les chapeaux et toute façon. Je suis totalement libre du regard que la société a sur moi. Pour moi, le physique d’une personne ne sera jamais plus important que les éclats qui vivent derrière ses yeux. Je m’en fou que tu aies des abdos ou non. Je veux savoir ce qui te fais souffrir. Je veux apprendre ouvrir mes yeux sur ce qui te fais sourire. Je veux savoir si tu es ready d'oublier les limites imposées à ton coeur pour la personne que tu aimes. Je veux savoir si t’es game d’avoir l’air ridicule juste pour l’aventure d’être en vie. La beauté intérieur d’une personne ne sera jamais visible. Ça ne me satisfait pas de me fier à l’apparence. Je ne me trouve pas belle parce que je suis belle. Je suis belle parce que je me trouve belle. Y’a juste moi qui peut définir ma beauté et c’est quelque chose que jamais je vais laisser quelqu’un m’enlever. J’aime mon corps, mais j’aime encore plus la personne que je suis à l’intérieur. Et c’est de là qu’on devrait s’aimer le plus fort, parce que quand on est un bon humain on devient automatiquement une belle personne. Alors s’il te plait, arrête de dire que tu me trouves bonne d’aimer qui je suis. Travaille sur ce qui fait que tu es incapable de passer par dessus une fucking enveloppe corporelle pour t’aimer toi aussi. #TeamNoHat @mpphotographie

Une publication partagée par ALANIS (@alanis.odbali) le

En 17h, le message a reçu plus de 30 400 mentions "j'aime", soit presque la moitié de ses 64 200 abonnés.

Alanis est tout simplement magnifique. 

via @alanis.odbali

via @alanis.odbali

via @alanis.odbali

Autres lectures sur OD Bali: 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter