Alors qu’à la base les réseaux sociaux étaient utilisés pour partager de l’information avec ses amis proches ou sa famille, le vent a tourné avec les Insta-famous et les Facebook famous.

Les réseaux sociaux ont arrêté de devenir un divertissement : ils sont devenus une source de revenus pour beaucoup de jeunes qui vivent pour ces fameux likes. Il y a même moyen de calculer la valeur en argent de ton compte Instagram grâce à ce site.

Mis à part ces personnes qui vivent de célébrité virtuelle, il y a tous ces adolescents qui rêvent de devenir « Influenceurs », ou même nous, monsieur et madame tout le monde qui adorons exposer notre vie sur les réseaux.

On ne réalise pas vraiment pourquoi on divulgue autant d’informations, mais on le fait, et on y prend plaisir. Besoin d’attention, de valorisation? Peu importe : l’important c’est qu’on y publie un nombre immense d’informations, souvent sans même le réaliser.

Une nouvelle tendance est née de ça, et c'est les « médiums » en ligne. Comme le compte Instagram je.sais.qui.tu.es.off, qui en est un parmi tant d'autres.

Cet expert stalker  te met au défi: « Envoye-moi un message en privé et je te prouverai que je sais qui tu es ! »


Que ce soit ton âge, ta ville, ta situation amoureuse, ton domaine d'étude ou toute autre information personnelle dont tu pourrais avoir parlé sans le réaliser, ce compte Instagram te promet de le trouver.

Les règles du jeu sont très simples: tu partages une photo du compte, tu lui lances le défi en message, et voilà: le défi est lancé.

On va se le dire, ça peut impressionner, mais surtout faire assez peur:

via @je.sais.qui.tu.es_off


via @je.sais.qui.tu.es_off


via @je.sais.qui.tu.es_off

Des publications comme cela, il y en a une soixantaine, et le compte compte plus de 40 000 abonnés, et ça ne fait qu'augmenter jour après jour.

Alors que les ados semblent trouver le jeu assez cool, les adultes la trouvent moins drôle, alors qu'il y a des enfants assez jeunes qui se prêtent au jeu:

via @je.sais.qui.tu.es_off

L'effet incognito rend la tendance amusante, mais si c'était un homme de 50 ans, par exemple, est-ce que ce serait aussi cool?

Ça porte définitivement à réflexion...


À lire aussi:

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter