Aujourd'hui, un tout nouveau film intitulé To The Bone est sorti sur Netflix. C'est l'histoire d'Ellen, une jeune fille de 20 ans souffrant d'anorexie mentale. Tout au long du film, on suit Ellen à travers son cinquième (et dernier) round de traitement. On la voit essayer de découvrir comment vivre et manger, on la suit dans son périple.


À lire aussi:


Ellen est jouée par l'actrice Lilly Collins, qui a elle-même souffert d'un trouble de l'alimentation. C'est évident que ça a du être dur pour elle d'incarner ce personnage. Collins a du embaucher une nutritionniste pour l'aider à perdre du poids « de manière saine », sans retourner dans ses anciennes mauvaises habitudes de vie. Elle a aussi du se renseigner auprès de nutritionnistes, diététistes et thérapeutes pour évaluer son état mental et physique.

Voici la bande-annonce du film:

Le corps squelettique et alarmant de Collins a attiré les critiques. Certains ont trouvé que le film glorifiait les troubles de l'alimentations. D'autres ont apprécié qu'il serve de démarreur de conversation sur un problème trop souvent nuisible, pour ses secrets et ses idées fausses.

Tout comme pour 13 Reasons Why, le public et de nombreux professionnels de la santé ont fortement suggérer de ne pas regarder To The Bone, car selon eux, le film glamorize l'anorexie. 

via @tothebonemovie

Même le Centre national d'information sur les troubles de l'alimentation du Canada s'est prononcé contre le film: 

Il peut être possible de montrer aux gens qui pourraient avoir du mal à manger ou à manger de façon désordonnée - pas un trouble de l'alimentation tout à fait complet - leur montrer la méthodologie ou les moyens de s'engager dans un comportement qui pourrait aggraver les choses, ce qui est vraiment, vraiment dangereux.

Mon humble avis sur To The Bone

Pour avoir écouté le film ce matin (non, je n'ai pas perdu de temps), je dois dire que je comprends comment les professionnels de la santé et le public se sentent par rapport au film, mais je ne suis pas d'accord avec eux. Le film n'est en rien troublant ou difficile à regarder. En fait, à mon humble avis, le film n'était pas très bon. L'intrigue était difficile à suivre et il manquait de cohérence. Beaucoup trop de sujets n'étaient que vaguement abordés, toujours seulement à la surface. Seules deux scènes m'ont véritablement touchées.

via @owlthebeast

Avec plus de 660 000 à 990 000 Canadiens souffrant de troubles de l'alimentation, je trouve que tous les moyens sont bons pour commencer le dialogue et en parler.

Évidemment, si tu es sensible par rapport à tout ça, je te conseille de regarder le film avec quelqu'un, ou de ne pas le regarder tout court si tu ne penses pas pouvoir.

Si t'as besoin d'aide, sache que t'es pas tout seul dans ce que tu vis et qu'il existe des moyens de t'en sortir et de demander de l'aide.

Tu peux trouver le film ici sur Netflix.


ANEB Québec | Anorexie et boulimie Québec

Ligne d'écoute: 1 800 630-0907 ou 514 630-0907


À lire aussi:

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications