Il y a plus ou moins un an de ça, le fils de Denis Coderre, Alexandre, s'était retrouvé au coeur d'une controverse alors qu'on lui reprochait d'avoir « frustré la Banque Royale du Canada et/ou différents fournisseurs Internet » pour une somme totalisant 15 000$ et plus.  

À lire également : Le fils de 22 ans de l'ex-maire Denis Coderre est accusé de fraude pour plus de 15 000$ 

C'est dans les mêmes eaux que monsieur Coderre découvrit les problèmes de cyberdépendance d'Alexandre. Lorsqu'il avait abordé le sujet il y a quelques mois de ça, il avait fait preuve d'une grande sensibilité et avait confié trouver regrettable que son fils n'ait jamais été assez à l'aise avec lui pour se confier sur ses difficultés. 

Via TVA Nouvelles

Hier soir, l'ex-maire était en entrevue avec Paul Arcand lors de l'émission Conversation secrète diffusée à TVA. C'était la première fois d'ailleurs qu'il acceptait de se confier sur les différentes sphères de sa vie et des répercussions des derniers événements sur celles-ci. 

En plus d'être revenu sur des sujets tels que sa défaite face à Valérie Plante, Denis Coderre a également ajouté quelques mots concernant sa relation avec son fils, laquelle a complètement changé depuis les accusations auxquelles Alexandre a fait face récemment. 

L'ex-maire affirme entre autres que quelque chose s'est « brisé en lui » pendant cet épisode. Il a eu l'impression d'avoir déployé tellement d'efforts dans sa carrière qu'un certain « déséquilibre » s'est produit dans sa vie : 

« C’est sûr que j’ai peut-être été un bon maire, mais j’ai toujours pensé que j’ai été un mauvais père. Mais je pense que ces événements-là nous rapprochent. » 

Par contre, comme il le dit, cela leur a permis de renouer. Ils ont eu une bonne discussion et Alexandre a d'ailleurs confié à son père que c'était « pas simple d'être son fils » en raison de son rôle de maire. 

Via TVA Nouvelles

Bref, tout est bien qui finit bien puisque Alexandre n'aura pas de casier judiciaire et qu'il n'aura jamais été aussi proche de son père. Ils semblent tous les deux en avoir tiré de bonnes leçons et Denis affirme qu'un retour en politique municipale pourrait être envisageable dans quatre ans, mais que pour cet automne, c'est chose impossible 

Source : TVA Nouvelles 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter