Elisabeth Rioux dévoile ses insécurités et c'est vraiment touchant

Elle démontre que tout le monde a ses faiblesses.

S’il y a quelqu'un qui peut se vanter d'être transparente avec ses fans, c'est bien Elisabeth Rioux. Elle est toujours prête à répondre et à donner sa version des faits sur plusieurs sujets.

À 21 ans, elle pourrait te donner l'impression qu'elle fait partie des Wonder Woman de ce monde, qui sont insensibles et complètement comblées. Et bien elle a su démystifier le mystère et te montrer que ce n'est pas toujours le cas et que comme tout le monde, elle a aussi ses faiblesses.

@elisabeth.riouxembedded via

Hier, Elisabeth a publié une vidéo sur sa chaîne YouTubnous faisant part de ses insécurités. En plus de nous démontrer que nous ne sommes pas les seules à avoir de moins bonnes journées, on apprend à mieux la comprendre et on peut s'identifier davantage.

Via elisabeth.rioux

Ça fait déjà un petit bout qu'un mouvement de « love yourself » existe, mais on dirait qu'on en entend jamais parler assez. Dans la vidéo, Elisabeth explique que ce n'est pas toujours les magazines et les photos qui créent les insécurités. Dans son cas, ce sont les paroles qui l'ont bouleversée.

C'est en lisant des commentaires sur son nez qu'il est devenu un de ses complexes. Même chose pour ses bras, qui ont été sujets à plusieurs remarques, comme se faire appeler Wolverine, à cause de sa forte pilosité.

C'est vraiment dommage qu'en 2018, les gens aient le sentiment de devoir exposer les « défauts » des autres pour tenter de les détruire. Ça donne l'impression, qu'à chaque pas devant, quelqu'un en fait deux derrière en tirant quelqu'un avec lui.

Avec les commentaires sur la peau de Kendall Jenner et les remarques sur le corps de Alanis, on peut s'entendre qu'on n’est pas encore rendu à la fin du travail.

Elisabeth partage aussi que son acné a été une grande source d'insécurité dans le passé. À un point tel que ça a longuement été quelque chose qui la bloquait, rendant ses nouvelles rencontres vraiment difficiles.

@elisabeth.riouxembedded via

Le message est assez clair : ce que tu as l'air n'est aucunement représentatif de comment tu peux te sentir à l'intérieur. Ce n'est pas parce que tu es la belle fille au monde que tu te sens comme tel.

Avec tout ce qu'il se passe dans le monde, disons que j'ai hâte que les gens se mettent à critiquer les mauvaises décisions politiques ou encore le laisser-faire, au lieu de critiquer la grosseur des lèvres de Marilou...

Poursuis ta lecture

Partager sur Facebook

On te recommande

Naomi Lavoie