Élisabeth Rioux explique comment tu peux devenir ambassadrice pour les maillots Hoaka - Narcity

Élisabeth Rioux explique comment tu peux devenir ambassadrice pour les maillots Hoaka

« La beauté est dans la différence. »

Du haut de ses 21 ans, Élisabeth Rioux est l'une des entrepreneuses et influenceuses les plus connues de sa génération avec ses 1,4 million d'abonnés.

La jeune femme est à la tête d'Hoaka, une compagnie de maillots de bain maintenant unisexes, qui est partout sur Instagram. Pour te donner une petite idée, le compte de sa compagnie a 466 000 abonnés, soit seulement 6 000 de moins que Maripier Morin. 

@hoaka_swimwearembedded via

Hoaka est maintenant sur toutes les lèvres et les silhouettes alors qu'on voit de plus en plus de jeunes femmes et d'Instababes les porter. Avec son programme « d'ambassadrices Hoaka », Élisabeth Rioux fait parcourir les endroits les plus paradisiaques du monde à des dizaines de jeunes femmes de toutes tailles et origines. 

@hoaka_ambassadorsembedded via

Nous avons parlé à l'entrepreneuse derrière ce beau projet pour en savoir plus. On voulait connaître les valeurs de cette compagnie, et surtout, comment devenir une des chanceuses ambassadrices, puisqu'Élisabeth est actuellement à la recherche de jeunes femmes pour faire partie d'un projet vidéo qui abordera divers thèmes reliés à la confiance en soi. 

@hoaka_swimwearembedded via

Voici ce qu'Élisabeth avait à dire sur le sujet: 

D'abord, qu'est-ce que c'est, être ambassadrice Hoaka?

Être ambassadrice, c'est de recevoir des maillots gratuits ou une compensation en échange de photos et visibilité sur leur profil Instagram. Par contre, tout le monde peut être repost sur l'Instagram Hoaka. Beaucoup croient que si elles ne sont pas ambassadrices, elles ne seront pas repost.


Combien d’ambassadrices as-tu actuellement?

Plusieurs centaines à travers le monde entier. 


Combien d’ambassadrices recherches-tu?

Infiniment, sans limite.


@hoaka_swimwearembedded via

Qu’est-ce que ça prend pour être une bonne ambassadrice Hoaka ?

En fait, ça dépend de beaucoup de choses, la fille n'est pas obligée d'avoir des millions d'abonnés, loin de là. Par contre, si elle n'a pas une grande visibilité elle doit offrir de belles photos originales (car être ambassadrice c'est de promouvoir la compagnie ce qui est difficile sans visibilité).

Mais ce qui pèse le plus dans la balance pour choisir une bonne ambassadrice est la saison. Par exemple, en septembre nous ne cherchons pas d'ambassadrices au Québec, car c'est hors saison et les gens sont à l'école alors nous allons plutôt nous concentrer sur l'Australie. Mais juste avant l'été, donc en ce moment en fait, nous commençons nos recherches en Amérique du Nord. Oui, le Québec est inclus!


Comment choisis-tu les ambassadrices qui voyagent avec toi ?

Certaines par giveaway; nous faisons beaucoup de concours voyage, soit 1 à 3 par mois. Nous invitons aussi certains influenceurs qui ont un bon contenu avec les mêmes valeurs que nous. 


Pour quand est prévu le prochain voyage ?

Dans deux semaines, nous irons aux Maldives avec une influenceuse d'Autriche. Nous préparons nos promotions en Europe, car nous y ouvrons un entrepôt très bientôt. C'est une gagnante d'Australie qui y rencontrera sa meilleure amie à distance de Denver (É.-U.)! Une belle histoire à suivre.


@hoaka_ambassadorsembedded via

Retouches-tu les photos de tes ambassadrices?

Aucunement, c'est justement le but de Hoaka ! Par contre, si nous sommes avec des filles qui ont certaines insécurités et qu'elles ne sont pas confortables, nous n'allons quand même pas les forcer.  Je crois personnellement être une pro pour trouver les meilleurs angles de chaque fille et nous le faisons beaucoup en voyage. Les filles adorent voir des photos non retouchées d'elles à leur meilleur et c'est comme ça qu'on se sent bien dans notre peau.

Dès qu'une fille a une « imperfection »  - imperfection n'est pas le mot approprié, je crois, mais c'est le mot le plus commun - et qu'elle est confortable de la montrer et d'en parler, nous en profitons pour l'aider à faire passer ce message sur nos plateformes. La beauté est dans la différence ! 


Quel est le mode de rémunération ? 

Cela dépend des filles. Certaines ambassadrices, comme ceux en agence avec plus de 8 millions d’abonnés sont payées. Mais, en général, nous échangeons des maillots et voyages. 


As-tu un conseil à donner aux filles qui aimeraient devenir des ambassadrices Hoaka ? 

Il faut soit prendre de magnifiques photos, ou avoir plus de 10 000 abonnés, et respecter les valeurs de la compagnie. Si vous voulez être ambassadrice, n'hésitez pas à nous envoyer un message accompagné de vos plus belles photos ou bien de vos projets voyages prévus sur @hoaka_ambassadors qui est un compte que nous avons créé pour nos ambassadrices !! 


@hoaka_ambassadorsembedded via

As-tu un conseil à donner à celles qui voudraient elles aussi se lancer en affaires ?

Le meilleur conseil que je peux donner est qu'en affaires, on doit prendre des risques et c'est très important d'en prendre, chose qu'on entend souvent. Mais, il faut prendre des risques calculés! J'encourage l'entrepreunariat à 10000%, c'est le plus beau métier pour moi. Si vous le sentez, faites-le, mais attachez vos tuques car ce n'est pas aussi facile que ça en a l'air sur Instagram.

Si vous êtes une personne particulièrement anxieuse, faites attention car il n'y a jamais de sécurité financière. Être le big boss ça veut aussi dire : LA personne qui doit régler les problèmes.

Je crois que tous les jours on entend le discours « Be your own boss» et « Just do it» etc. C'est vrai, c'est beau, mais je veux ajouter une petite touche réaliste : ce n'est pas fait pour tout le monde. Être entrepreneur c'est de penser à sa compagnie 24/24, 7 jours sur 7. Il n'y a jamais de jours de congé. C'est énormément de temps et de sacrifices, mais si ça vous passionne ce sera le meilleur temps de votre vie ! Il faut l'avoir dans le sang, c'est la fibre entrepreneuriale et ceux qui l'ont à l'intérieur d'eux se reconnaissent.


Partager sur Facebook