Tu as maintenant toutes les raisons du monde, autres que ces 15 Québécois, pour tomber dans les bras d'un barbu.  Une étude dirigée par Barnaby Dixson, de l’Université du Queensland, a conclu que les femmes ont tendance à se tourner vers un homme avec une barbe de 2-3 jours pour un partenaire à court terme, mais sont attirées vers les hommes avec de vraies barbes pour une relation à long terme.

[embed]https://www.instagram.com/p/BNeTprsglzr/?taken-by=beardsaresexy[/embed]

Les recherches stipuleraient que les barbes donnent une apparence plus mature et socialement dominante à l’homme. Les barbus ont donc l’air d’être plus enclins à être des leaders, mais aussi à être de bons protecteurs, qualité que les femmes rechercheraient dans une relation stable.

De plus, la barbe camoufle la forme définie de la mâchoire. Forme connue pour être ultra sexy et masculine, elle stimule la libido et donne un sentiment beaucoup plus physique que platonique. Raison pourquoi les femmes classifieraient ces hommes dans la section one night plutôt que celle des relations stables.

[embed]https://www.instagram.com/p/BMtWCg6AsUP/?taken-by=beardsaresexy[/embed]

L’étude a été réalisée sur 8 520 femmes, qui devaient évaluer les hommes sur une échelle de 0 à 6, dans trois catégories différentes. La première était l’attirance, la deuxième était la relation à court terme, et la troisième était la relation stable.

Étonnamment, toutes les femmes étaient plus attirées par les hommes avec de la pilosité. Toutefois, ceux avec une barbe complète étaient plus près de la section « mariage » (stabilité totale), et ceux avec une repousse de 2-3 jours, dans la section plaisir seulement. De manière générale, les hommes aux visages très masculins ou très efféminés ont été placés dans la section des moins attirants. Les chercheurs pensent donc que la barbe donnerait une apparence un peu plus masculine aux hommes au visage plus efféminé, et plus douce aux hommes avec des traits masculins trop définis.

[embed]https://www.instagram.com/p/BNNPVDsAdNp/?taken-by=beardsaresexy[/embed]

Fait important à prendre en compte: la plupart des femmes sondées étaient des européennes. On ne sait donc pas si cette étude reflète l'opinion des Québécoises. Mais encore, Danielle Sulikowski, qui a aussi contribué à l'étude, mentionne un fait important: ce que les femmes disent vouloir et ce qu'elles font vraiment ne sont pas toujours les mêmes choses. Combien de fois est-ce que tu as vu une amie finir avec un gars qui ne l'attirait pas du tout à la base?

Le physique n'est pas tout! 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications