Jessie Nadeau victime de « slut-shamming » sur Instagram: Élisabeth Rioux et LP d'OD prennent sa défense - Narcity

Jessie Nadeau victime de « slut-shamming » sur Instagram: Élisabeth Rioux et LP d'OD prennent sa défense

C'est souvent les filles qui se font critiquer sur les réseaux sociaux...

Ces temps-ci on entend souvent parler de «dosage» sur les médias sociaux. En effet, Marie-Lyne Joncas a soulevé la controverse il y a quelques semaines alors qu'elle déplorait les photos de fesses sur Instagram. S'en est suivi un méga débat sur les réseaux sociaux. Les influenceuses comme Joanie Perron et Élisabeth Rioux ont répliqué à leur manière et la chicane était pognée sur les internets.

À lire aussi: Marie-Lyne Joncas revient sur sa controverse à propos de la nudité sur les réseaux sociaux

C'est au tour de l'activiste et ex-candidate d'OD Bali Jessie Nadeau de faire réagir. Elle a publié une photo hier sur son Instagram, en maillot de bain où l'on voit ses fesses. Elle a partagé cette photo dans le cadre du twerking challenge, un plan d'entraînement lancé par  LP d'OD Bali afin d'amasser des fonds pour le cancer du sein.

@jessie.nadeauembedded via  

Il ne fallait que ça pour repartir le débat et pour que la toile s'enflamme. Les commentaires sont divisés. Plusieurs n'y vont pas de main morte et expriment clairement leur désaccord vis-à-vis les femmes qui s'exposent sur les réseaux sociaux. 

Via @jessie.nadeau

Via @jessie.nadeau

Via @jessie.nadeau

Alors que d'autres la félicitent et acclament son empowerment. Ils remettent à leur place les haters, dont Élisabeth Rioux et LP d'OD Bali qui sont venu à la défense de Jessie.

Via @jessie.nadeau

Via @jessie.nadeau

Via @jessie.nadeau

Jessie n'est pas la seule personnalité connue à participer au Twerking Challenge. Cette semaine le chanteur Jonathant Roy a publié le même genre de photo où il est nu et dos à la caméra, les fesses à l'air, portant seulement un chapeau. 

@jonathanroyofficialembedded via  

Curieusement, Jonathan Roy n'a reçu que des compliments et aucun commentaire négatif. 

Via @jonathanroyofficial

Comme quoi c'est souvent les femmes qui se font slut-shamer. Je soupçonne ici un double standard sur les réseaux sociaux.

Come on, 2018. 

 

 

 

Partager sur Facebook