Cette semaine, l'émission District 31 a créé une grande controverse et beaucoup de réactions partout sur les réseaux sociaux. La populaire quotidienne qui en est rendue à sa troisième saison a traité d'un sujet assez chaud.

À lire aussi: Une chance que Bruno Gagné est là dans District 31

Le crime de la semaine au poste de police 31 était un crime d'honneur dans une famille musulmane. Une scène frappante où le personnage d'Hanna, une jeune lesbienne musulmane qui a fui sa famille, est victime d'un viol collectif organisé par son frère qui considère qu'elle a déshonoré la famille. 

Suite à la diffusion de l'épisode, plusieurs personnes ont été choquées que la communauté musulmane soit, une fois de plus, représentée de manière péjorative à la télévision, car cela renforce les stéréotypes et les préjugés. 

L'auteur Luc Dionne s'est prononcé sur cette polémique sur la page Facebook de l'émission. 

Dans son message, il se défend en affirmant que « les criminels et les sans scrupules n’ont pas de race ni de couleur. Ils sont blancs, noirs, Asiatiques, Russes, Libanais, Italiens, Canadiens, Québécois... Ils sont catholiques, chrétiens, protestants, musulmans, bouddhistes, athées... Ils sont aussi prêtres catholiques ( eh oui… même eux )!» 

Dans les commentaires sous cette publication, les « Johanne » et les « M. Tremblay », ceux qui sont fidèles au poste chaque soir, applaudissent le courage de l'auteur. On y lit même plusieurs commentaires qui frisent l'islamophobie. 

Via Facebook District 31

Via Facebook District 31

On peut lire aussi certains commentaires qui viennent à la défense de la communauté musulmane, mais rapidement les fans de l'émission y répondent violemment. 

Via Facebook District 31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter