C'est bien connu: Unité 9 se termine ce printemps après sept saisons en ondes. Bien qu'on soit toujours assez tristes de dire adieu à une série, et surtout des personnages après tant d'années, on doit se rappeler quelque chose: toute bonne chose a une fin. De plus, c'est grâce au départ de certaines séries qu'on peut en accueillir d'autres, aussi excitantes.

À lire aussi: On connaît enfin la date de tournage et possible diffusion de Fugueuse 2

Les dernières années ont été riches en émotions alors que les séries semblent de plus en plus percutantes et collées sur la réalité. On pense au viol collectif dans District 31, à la série Fugueuse en entier, et aussi aux scènes de violence conjugales dans Le Monstre. 

Bientôt, on pourra accueillir une nouvelle série et ça promet d'être aussi percutant: Danielle Trottier, derrière Unité 9, est l'autrice qui se charge de Toute la vie, la série qui succédera à Unité 9 les mardis à 20 h dès septembre à Radio-Canada. Cette série coup de poing sera inspirée d'une statistique percutante, alors que c'est près de 1500 jeunes adolescentes qui mettent au monde un enfant au Québec chaque année, selon ce que l'autrice a rapporté. 

Toute la vie portera donc sur la grossesse à l'adolescence, alors que ça va se dérouler dans une école secondaire, l'école Marie-Labrecque, qui va accueillir plusieurs jeunes femmes de 12 à 17 ans, toutes enceintes ou jeunes mamans. Elles auront la possibilité de vivre en résidence si elles viennent de loin, ont coupé les contacts avec leur famille ou y ont été placées par la DPJ. Selon Hugo Dumas, les demoiselles au coeur de l'histoire seront Edwidge, Flora, Camille, Jolène, Den et Anaïs. Contrairement aux cinq autres jeunes femmes, Anaïs, 13 ans, ne va pas à l'école Marie-Labrecque, et elle va essayer de convaincre ses parents de l’inscrire. 

Ce sera évidemment l'occasion de parler de thèmes assez difficiles comme les conflits familiaux qui viennent avec cette situation, le faible estime de soi, les troubles alimentaires, l'abandon, l'hyper sexualisation, et plus encore. 

L'autrice était à Tout le monde en parle dimanche, et elle explique que, tout comme Unité 9, elle est partie d'un sujet qui la touchait énormément pour ensuite développer une histoire. Cette fois, elle a décidé de parler des enfants, et elle cherchait comment couvrir le thème en divertissant, et en passant des messages: « Quand t'es un auteur, tu cherches la manière la plus dramatique possible. Tu sais, il faut que ça fasse mal. »

La série va aussi, un peu comme Fugueuse, porter sur les spécialistes et ressources qui entourent ces jeunes adolescentes au coeur du drame. Danielle Trottier souhaite passer un message et faire de la sensibilisation à travers le divertissement: « Je vais vous parler aussi de ce que j'aimerais comme société; de ce qu'on peut faire pour les aider, parce que ça existe. » 

La première saison de Toute la vie comptera 24 épisodes d’une heure. Aucune distribution n'a été annoncée pour l'instant. 

Tu peux revoir un extrait de l'entrevue avec l'autrice ici:

*Photo de couverture à titre indicatif uniquement 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications