Suite à l'affaire concernant les prix du pain affichés à la hausse dans certains supermarchésplusieurs personnes ont fortement réagi. Et avec raison... Se faire duper pendant près de 15 ans, c'est quand même pas rien.

Pour se faire pardonner, Loblaws a choisi d'offrir à ses clients des cartes-cadeaux de 25$ à n'importe qui en ferait la demande, sans preuve d'achat requise.

Par contre, on apprend aujourd'hui par l'entremise de trois cabinets d'avocats derrière les recours collectifs contre les compagnies canadiennes visées par le complot que le montant compensatoire devrait en réalité être beaucoup plus élevé!

Selon eux, les consommateurs auraient été beaucoup plus perdants à long terme que la compagnie elle-même en offrant ces cartes.

L'avocat Me Zukran soutient entre autres que l'offre de ces cartes est en fait plutôt profitable pour Loblaws, puisque les gens viendront bien évidemment dépenser cet argent dans leurs commerces, et vont payer des factures plus élevées que 25$.

Selon les avocats, la compagnie Loblaw aurait dû expliquer comment elle est arrivée à ladite somme de 25$ et dévoiler combien la hausse du prix du pain a coûté aux Canadiens.

TVA Nouvelles rapporte que les recours collectifs intentés sont en attente d'approbation : « Les réclamations s'élèvent à 1 milliard $ en dommages-intérêts et à 100 millions $ en dommages-intérêts punitifs. »

Voici la liste des compagnies visées: Loblaw George Weston, Weston Foods (Canada), Canada Bread Company, Grupo Bimbo, S.A.B. DE C.V., Empire Company, Sobeys, Metro, Walmart Canada, Walmart Stores et Giant Tiger Stores Limited (source).

Source

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter