Une seule accusation criminelle pour Gilbert Rozon: les Québécois sont en colère - Narcity

Une seule accusation criminelle pour Gilbert Rozon: les Québécois sont en colère

Une nouvelle qui déçoit.

Mise à jour: 11h25 12 décembre 2018.

Dans la foulée du mouvement #MeToo de l'an dernier, plusieurs victimes d'agression sexuelles ont eu le courage de porter plainte à la police afin de dénoncer leur agresseur. Parmi celles-ci, on se rappelle qu'une vingtaine de plaintes ont été portées au Service de Police de la Ville de Montréal contre l'ancien propriétaire de Juste Pour Rire, Gilbert Rozon. 

À lire aussi: Voici combien de million Gilbert Rozon risque officiellement de perdre face au recours collectif

Après un an d'enquête, le procureur de la couronne rencontrait cette semaine chaque plaignante dans ce dossier afin de déterminer si des accusations au criminel allaient être portées contre Rozon. On apprenait ce matin, après s'être entretenu avec 13 plaignantes, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) n'est toujours pas en mesure de porter des accusations.

Cependant, alors que les entretiens avec le DPCP se poursuivaient aujourd'hui, une accusation de viol sera finalement portée contre Gilbert Rozon suite à un témoignage d'une des plaignantes l'accusant d'une agression commis en 1979.

Pour l'instant, c'est la seule accusation contre lui. Malgré le fait que les femmes affirment s'être fait agresser ou harceler par l'homme de pouvoir Gilbert Rozon, le DPCP affirme que pour émettre des accusations criminelles, la Couronne doit être en mesure de prouver hors de tout doute les allégations des victimes. 

Cette décision du DPCP a fait beaucoup réagir ce matin dans la sphère publique. La militante féministe Léa Clermont-Dion a d'ailleurs partagé ce matin un message témoignant de sa colère suite à la nouvelle.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

ET MAINTENANT? Rien ? Triste nouvelle. Le DPCP a rendu public son verdict. Aucune accusation portée envers Rozon au criminel. Il y a plusieurs technicalités qui peuvent expliquer l’absence de plaintes retenues: délai de prescription ( pour infraction sommaire), lieu de l’agression (hors du Canada), manque de preuves, etc. Il faut bien comprendre qu’au criminel, le procureur doit être en mesure de prouver hors de tout doute raisonnable la culpabilité d’un agresseur présumé. Les témoignages de victimes peuvent être très crédibles, certains traits du système ne permettent pas toujours de porter des plaintes. Et maintenant, on fait quoi? On retourne à la case départ ? On blâme les victimes ? On laisse imputables les agresseurs ? Oui, ce matin, je suis déçue. Il est grand temps que nos institutions s’adaptent. Car ce sont les femmes qui en paient le prix. Je suis en colère. Solidarité avec ces superbes survivantes. J’espère qu’on aura l’intelligence de comprendre celles qui n’auront pas envie de porter plainte la prochaine fois. Et maintenant, il reste le procès au civil. Je vais tenter de demeurer optimiste malgré ma grande déception.

Une publication partagée par Léa Clermont-Dion (@leaclermontdion) le

«Les témoignages de victimes peuvent être très crédibles, certains traits du système ne permettent pas toujours de porter des plaintes. 
Et maintenant, on fait quoi? On retourne à la case départ ? On blâme les victimes ? On laisse imputables les agresseurs ? 
Oui, ce matin, je suis déçue. Il est grand temps que nos institutions s’adaptent. Car ce sont les femmes qui en paient le prix. 
Je suis en colère.»

Plusieurs étaient aussi de son avis et déçus des failles du système de justice dans les cas d'agressions sexuelles.

 

Via @leaclermontdion

Via @TVANouvelles-Capture d'écran

Gilbert Rozon fait cependant toujours l'objet d'une poursuite au civil. En effet, l'action collective des « Courageuses », nom donné aux plaignantes dans cette affaire, poursuit Rozon pour un montant de 10 millions de dollars pour inconduites sexuelles. 

Source: La Presse, TVA Nouvelles.

 

 

 

 

Partager sur Facebook