En avril 2016, Jean-Louis Kouadio, âgée de 24 ans, a été arrêté et est resté détenu depuis pour des accusations de proxénétisme. C'est d'ailleurs en janvier dernier qu'il a reconnu sa culpabilité devant la cour. 

Dans les faits, l'homme admet avoir participé au recrutement de deux jeunes mineures en plus d'avoir exercé un contrôle sur celles-ci. Il les aurait poussé à offrir des services sexuels en échange d'argent et toutes sommes recueillit, pouvant atteindre 1 800$ par jour, devaient lui être remises. 

Une des deux adolescentes, âgée de 16 ans, avait d'ailleurs fugué du centre jeunesse de Laval afin de pouvoir aller rejoindre Jean-Louis. Son départ avait d'ailleurs été très médiatisé et l'accusé lui avait acheté de nouveaux vêtements afin qu'elle soit plus difficilement repérable. 

Le père de cette dernière, lequel souhaitait une peine exemplaire pour ce « tueur d’âmes », comme il l'appelle, a été très déçu alors que la sentence de Jean-Louis s'est arrêté à 5 ans, soit deux fois moins que ce que le père désirait. Il déplore le fait que « il va ressortir et faire la même chose sur le dos d’une autre fille, c’est tellement lucratif ». Il qualifie d'ailleurs ce verdict de « sentence bonbon ». 

D'un autre côté, comme Jean-Louis a déjà passer les deux dernières années derrière les barreaux avant que sa sentence ne tombe, il ne lui reste donc plus que tout ou plus deux ans à purger. 

Le juge Marc-André Dagenais affirme avoir tenu compte du fait que les adolescentes n’avaient pas passé beaucoup de temps sous l'emprise du pimp. À cela, le père à rétorqué : « C’est parce qu’il s’est fait pogner [...]. Ma fille aurait peut-être été partie pendant des mois si sa disparition n’avait pas pris une si grande ampleur. Lui, son intention, c’était de la faire travailler. » 

Quoi qu'il en soit, le nombre de fugues explose dans la dernière année au Québec et parmi les jeunes qui quittent sans prévenir, 30% d'entre eux se retrouvent contre leur gré victimes d'exploitation sexuelle. Ainsi, des solutions doivent définitivement être mises en place afin que les statistiques cessent d'exploser et que des vies soient sauvées. 

Sources : TVA Nouvelles, JDM 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter