Ça y est! Le cannabis est finalement légal partout au Canada depuis hier. La frénésie de cette journée historique était à son comble. Tout le monde avait les yeux rivés sur les nouvelles succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) qui ouvraient leurs portes. 

À lire aussi:La SQDC a dû faire appel à la police à la fermeture de ses succursales hier

Des centaines de curieux ont fait la file dans les rues pour enfin découvrir ces nouvelles boutiques et se procurer des produits du cannabis de manière totalement légale. D'autres ont évité les frustrations d'être sur place et ont plutôt fait leurs achats en ligne sur le site internet de la SQDC. 

Maintenant qu'on sait comment ça se déroule quand on achète du cannabis à la SQDC, on a aussi remarqué quelque chose d'assez étrange et cocasse sur le menu: les produits portent des noms très imaginatifs qu'on aurait pas pensé attribués à de la drogue.

Ça ressemble pas mal plus à des saveurs de crème glacée qu'à des sortes de cannabis...

Si on compare par exemple avec les marques de cigarettes, on a les Marlboro, Black Devil, Du Maurier et Embassy. Ça fait dangereux, et percutant. Tandis qu'à la SQDC, on retrouve des noms comme Pink Kush et Tangerine Dreams, ça fait un peu plus inoffensif et hop la vie. J'avoue que quand t'es gelé, t'es pas mal plus chill!

Voici d'autres exemples de noms: 

Banana Split

Via SQDC

Mango

Via SQDC

Nanas

Via SQDC

Tangerine Dream

Via SQDC

Blue Dream 

Via SQDC

Chocolope 

Via SQDC

Avec des noms aussi appétissants que ça, on se questionne à savoir si ça va rendre le cannabis plus attirant pour les jeunes, alors que c'est justement l'un des objectifs du gouvernement Trudeau de « protéger nos jeunes ». On se rappelle des cigarillos « Prime Time » et « Honey Time » à saveurs qui semaient la controverse il y a quelques années en étant trop attrayant et on se pose la question: Qu'est-ce qui est plus attrayant: des cigarillos à saveur de raisin, ou du cannabis qui s'appelle « banana split » ?

Heureusement, notre sondage auprès de 150 Québécois a révélé que la légalisation ne devrait pas affecter leur envie de consommer. Ils n'avaient toutefois pas vu les noms et les variétés offertes. 

Une chose est sûre: après avoir consommé, ce n'est pas d'une poutine que tu auras envie pour combler ton trip de bouffe, mais plutôt d'un pot de crème glacée complet!

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter