Cette Québécoise a causé la mort d'un homme pour les « likes » et le « fame » - Narcity

Cette Québécoise a causé la mort d'un homme pour les « likes » et le « fame »

Son plan a échoué...

Le 8 octobre 2014 dernier, une jeune femme âgée, de 18 ans à ce moment-là, est montée à bord de son véhicule avec une de ses amies dans le but d'apparemment exécuter un « pacte de suicide ». 

La femme au volant, Brenda Pelletier-Bélanger a donc foncé sur le véhicule d'un homme de 50 ans prénommé Jacques, lequel en est mort sur le coup. Brenda et son amie s'en sont quant à elles sorties avec quelques blessures seulement.

Via Antares614 | Dreamstime.com

Le juge avait éprouvé une certaine pitié pour elle en déclarant que « son pacte de suicide [était] d’une profonde tristesse d’autant plus que sa propre sœur est décédée dans un accident de voiture, à quelques mètres de la collision dans le présent dossier ».

Elle avait aussi apparemment exprimé de sincères remords et considérant le tout, le juge l'avait condamné à 4 ans de prison l'an dernier en plus de lui interdire de conduire pendant 5 ans suivant sa remise en liberté. 

Cependant aujourd'hui, on apprend que Brenda n'a en réalité jamais souhaité mourir lors de son accident en 2014. Selon les commissaires Michel Lalonde et Jean-Claude Boyer :

« [Elle affirme] aujourd’hui n’avoir jamais eu l’intention de [s']enlever la vie, mais [elle souhaitait] plutôt provoquer un accident afin de séjourner quelques jours à l’hôpital et pouvoir prendre une pause de [sa] vie. [...Elle cherchait] l’attention et la sympathie des autres». 

Elle était apparemment motivée par les likes et elle voulait gagner de la popularité sur les réseaux sociaux. D'ailleurs, seulement quelques jours après la collision, elle a publié sur son mur Facebook : 

« Tant de blessures physiques et à partir de ce matin, blessée mentalement. Je suis heureuse d'être en vie, malgré tout ça. Je veux remercier tout ceux qui m'accompagnent et me supportent là-dedans malgré tout, surtout toi. Cr*ss qu'on s'est jamais lâché nous deux, t'as toujours été là pour moi [...], meilleure amie pour la F*CKING VIE. Merci tout le monde pour le soutien, big love, en espérant que mon poumon survive. »

Dernièrement, on apprenait que Mélina Roberge, une des deux Québécoises coupables d'avoir été impliquées dans le trafic de drogue prévoyant l'importation de 95 kg de cocaïne en Australie, était également motivée par les likes et l'attention. 

À lire également : Mélina Roberge la « criminelle sexy » avoue avoir fait la croisière pour les likes et l'attention 

C'est à se demander jusqu'où tout cela va bien aller. L'importance que joue internet dans la vie des jeunes est de plus en plus pathologique et des solutions devront être réfléchies rapidement. 

L'incident a laissé dans le deuil la famille et l'entourage de Jacques Beauchemin. 

Sources : JDM, TVA Nouvelles

* Photo de couverture à titre indicatif seulement 

Partager sur Facebook