Des jeunes filles mineures se font recruter par des proxénètes dans des partys de sous-sol d'église à Sherbrooke - Narcity

Des jeunes filles mineures se font recruter par des proxénètes dans des partys de sous-sol d'église à Sherbrooke

De plus en plus de mineures recrutées par des gangs de rue à Sherbrooke.

À Sherbrooke, la direction de la protection de la jeunesse DPJ et le Service de police de Sherbrooke SPS remarquent qu'il y a de plus en plus de cas prostitution juvénile. Pour recruter, les proxénètes vont jusqu'à organiser des partys dans les sous-sols d'église.

À lire aussi: Voici pourquoi les bars de danseuses ferment leurs portes un par un au Québec et au Canada

Depuis quelques mois, selon la DPJ et le SPS, la présence des gangs de rue à Sherbrooke aurait augmenté. Ce qui est alarmant, c'est que ces gangs tentent de recruter des jeunes mineurs pour les faire travailler sur le marché de la prostitution.

Les proxénètes misent sur la vulnérabilité des jeunes qui sont suivis par la DPJ à Val-du-Lac. Malheureusement, en raison d'une clause de confidentialité, les intervenants à la DPJ qui recevaient des confidences de la part des mineurs aux prises avec des proxénètes ne pouvaient pas les dénoncer à la police. Dorénavant, une entente avec le SPS permettra aux intervenants de collaborer avec la police pour arrêter les gangs de rue.

@simplementedark_embedded via  

Pour recruter des mineurs, les gangs de rue utilisent toute sorte de méthodes. Une tactique est assez sournoise, est d'organiser un party dans un sous-sol d'église. Le fait que ce soit dans une église abaisserait les soupçons des parents puisque c'est commun d'organiser des soirées pour jeunes dans ces lieux.

Source: La Tribune


 

Partager sur Facebook