Gilbert Rozon commente les accusations pour la première fois et sème encore plus la controverse

Il nie tout.

Il y a quelque temps de ça, Gilbert Rozon, le fondateur de Juste pour Rire, avait été accusé d'inconduites sexuelles auprès d'une vingtaine de femmes. 

Parmi les victimes, plusieurs se sont regroupées afin de former Les Courageuses, une action collective réclamant des millions de dollars à Rozon. Dernièrement, ce dernier avait répondu pour la première fois aux allégations affirmant qu'il contesterait et qu'il ne paierait pas cette somme. 

@bernardbujoldembedded via

Hier, il s'est rendu au palais de justice de Montréal et a principalement débattu sur les détails commerciaux et contractuels concernant Québecor Média et le groupe Juste pour Rire

Cependant, il a tout de même commenté l'affaire en affirmant qu'il réfutait les accusations et qu'il les contesterait. Il espère que la présomption d'innocence est encore d'actualité et se présente comme une « victime ». Il se dit « fatigué » et confirme n'avoir « jamais fait l'amour » à une personne non consentante. 

Il dit avoir été « exécuté » et parle d'une « hystérie médiatique ». (source

Son apparition a suscité beaucoup de réactions hier soir et ce matin : 

Source

Poursuis ta lecture

Partager sur Facebook

On te recommande

Louvia Lafrance