Dans le mémoire qui sera présenté mardi en commission parlementaire à Québec, l'UMQ aurait l'intention selon le Journal de Montréal de demander à l'État de ne pas rendre accessible le cannabis aux quartiers défavorisés. 

Pour n'en cité que quelques uns, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Villeray-Saint-Michel et Mercier–Hochelaga-Maisonneuve font partis des quartiers plus défavorisés selon Radio-Canada

Selon l'Union, le fait de rendre accessible la marijuana sans restriction pourrait accroître un problème déjà présent dans ces régions en plus de créer de nouvelles dépendances. 

via @philabelleprovince

Et ce n'est pas tout. Le mémoire suggère d’interdire, à une personne ayant reçu une amende pour plantation, de pouvoir contester en Cour fédérale (malgré que la consommation personnelle sera autorisée). 

En plus des endroits proscrits par la loi 44 tels que les terrasses, terrains sportifs, terrains de camps de vacances, Abribus, chapiteaux, etc. Les municipalités souhaitent élargir l'interdiction par exemple sur les lieux de festivals (si tu pensais t'en fumer un à l'Ile Soniq l'an prochain, cancelles le projet). 

On peut dire que ces règlements font beaucoup parler : 

Je te rappelle que le projet C-45 a été adopté aux Communes mais doit encore passer par le Sénat. Son entrée en vigueur est prévu pour juillet 2018. 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter