Le chien qui a attaqué les deux enfants à Montréal doit être euthanasié et l'Arbitre Goldwater s'en mêle - Narcity

Le chien qui a attaqué les deux enfants à Montréal doit être euthanasié et l'Arbitre Goldwater s'en mêle

Goldwater de l'émission l'Arbitre s'oppose à l'euthanasie du chien qui a mordu les deux enfants dans Montréal-Nord.

Au mois d'août, la réglementation sur les animaux de compagnie a changé dans la Ville de Montréal. Pour marquer le début des nouvelles lois, Montréal prévoyait euthanasier le chien qui a attaqué violemment deux enfants dans Montréal-Nord. Goldwater de l'émission l'Arbitre a décidé de se battre pour éviter l'exécution de l'animal.

À lire aussi: La nouvelle réglementation sur les animaux à Montréal commence aujourd'hui avec un gros drame

La municipalité de Montréal a changé la réglementation entourant les animaux de compagnie. Dorénavant, les lois sont beaucoup plus axées sur la responsabilité du maitre. Le nouvel encadrement empêche un propriétaire de laisser son animal seul trop longtemps à la maison, de le garder attaché à un poteau durant les commissions ou de le laisser dans la voiture pendant une longue durée.

Qui plus, lorsqu'un animal est jugé dangereux, le propriétaire doit le faire euthanasier dans les 48h et fournir une attestation d'euthanasie dans les 72h. Par conséquent, le pitbull croisé bulldog qui a attaqué les deux enfants va être le premier chien à écoper de la nouvelle réglementation.

Goldwater, bien connue pour son émission l'Arbitre, est reconnue pour son appui à la cause animale. En 2016, elle était intervenue lorsqu'une internaute lui avait raconté que son chien avait été tellement blessé que l'euthanasie restait la seule solution. Goldwater avait décidé de payer les soins nécessaires tout en profitant pour signifier à l'ancien maire Coderre sa désapprobation concernant la réglementation sur les pitbulls qui devaient être interdits sur l'île de Montréal.

@martelllosembedded via

L'Arbitre se porte de nouveau au secours d'un animal en s'opposant fermement à la mise à mort du chien qui a mordu violemment les deux enfants en août dernier. Les démarches de Godlwater viseraient à offrir une seconde chance à l'animal en le transférant dans un centre de secours animalier. L'équipe de Goldwater se dit prête à aller en cours si l'euthanasie a toujours lieu rapporte TVA Nouvelles.

Partager sur Facebook