C'est hier que Narcity annonçait les acteurs sélectionnés pour interpréter Jasmine et Aladdin, dans la nouvelle adaptation live du célèbre classique de votre enfance. La sélection des acteurs avait été plus difficile que prévue: Guy Ritchie, le directeur, parlait de ses difficultés à trouver le ''bon Aladdin'': une personne de bonne couleur de peau (on se rappelle des scandales de whitewashing après les films comme Aloha où Emma Stone interprétait un personnage asiatique) , dans la vingtaine, et qui saurait chanter. 

La nouvelle officielle fut annoncée: c'est l'acteur canadien d'origine égyptienne Mena Massoud qui incarnera Aladdin, aux côtés de sa princesse Jasmine interprétée par Naomi Scott. Une actrice britannique dont la mère est indienne. 


À lire également: 


Pour des raisons assez évidentes, Disney se fait déjà basher : Avec des noms comme Aladdin et Jasmine, l’origine des acteurs aurait dû être assez évidente. Le film Aladdin, qui prend place au cœur de l’Arabie dans la ville fictive d’Agrabah, se déroulerait selon le film près du Jourdain; un fleuve situé au Moyen-Orient. 

Le fait de prendre une actrice d’origine indienne (et à moitié blanche) relance le fameux débat sur les difficultés que les Américains ont à caster les bonnes ethnies, et surtout, donner la chance aux acteurs arabes de se faire connaître.

Les fans n’ont pas tardé à dire leur opinion :

« Guys, guys. Les Arabes ne sont pas indiens, et les Indiens ne sont pas arabes. Les personnes brunes ne sont pas interchangeables. »


« Toutes ces actrices arabes sur la planète, et ils ont sélectionné la “'moitié blanche, moitié indienne”' Naomi Scott pour interpréter Jasmine. L’Inde n’est pas le Moyen-Orient, Hollywood. »


« Aladdin : arabe
Vous : Prenons un Indien pour l’interpréter! »



« Nous : Donc Disney a choisi une blanche, pas arabe, pour interpréter Jasmine dans Aladdin.
Personne qui pense tout savoir sur Twitter : Non, Naomi est à moitié Indienne
Nous : Mais ce n’est quand même pas arabe.
Personne qui pense tout savoir sur Twitter :... »


« Naomi Scott est une bonne actrice et elle fera une bonne Jasmine, mais on aurait dû laisser la chance à une jeune actrice arabe. »


Heureusement, les personnes ne remettent généralement pas en doute les talents de l’actrice, mais plutôt ceux de l’administration sur le sujet. Erreur monumentale de jugement, ou choix stratégique? On veut savoir votre opinion dans les commentaires!

D’ici la sortie, ça promet de faire jaser. Un boycottage qui se prépare, qui sait? 

Pour ceux qui ne les ont pas encore vus, voici Aladdin et Jasmine: 

Tu peux avoir toutes les infos ici


Autres articles qui vont t'intéresser:


Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications