Avec l'approche lente, mais sûre des élections, les projets de Couillard ne cessent de nous surprendre. 

Hier, 10 décembre 2017, le premier ministre dévoilait son plan d'action pour lutter contre la pauvreté. Il annonçait du coup son intention d'injecter 3 G$ sur 5 ans aux gens jugés inaptes à travailler. 

Selon le Journal Métro, quelque 84 000 personnes auront droit à un revenu de base assuré, distinct du programme d'aide social en soi. 

Pour y parvenir, la Loi sur l'aide sociale devra être modifiée. Le projet prévoit que les bénéficiaires pourront à l'avenir toucher un héritage ou autre revenu en plus de ce nouveau montant alloué. 

En ce qui concerne les personnes sur l'aide sociale, mais jugée apte à travailler, leur situation ne changera pas beaucoup. Ils recevront une augmentation de 5,8% d'ici 2021. 

Cette décision reflète l'opinion de Couillard quant à l'existence de deux classes de « pauvres ». Selon lui, certaines personnes ne parviennent pas à se trouver un emploi en raison de conditions particulières et d'autres ont simplement besoin d'aide afin d'y arriver. 

Pendant ce temps, Couillard affirme que 1 372 200 emplois devront être comblés d'ici 2024... 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter