Trois mois après la légalisation officielle du cannabis au Canada du 17 octobre dernier, c'est l'heure du bilan à la Société québécoise du cannabis (SQDC). Alors qu'elle a connu un faux départ avec ses nombreuses ruptures de stock dès les premières semaines, la SQDC a toujours du mal à rouler à pleine capacité. 

Cependant, on apprenait ce matin que les ventes de cannabis de la SQDC représentent 35% des ventes totales de cannabis non-médicinal au Canada. On peut donc en déduire que les Québécois, malgré qu'on représente seulement 20% de la population canadienne,  on consomme le 1/3 du cannabis vendu légalement au pays. 

À lire aussi: SQDC: la situation est rendue pitoyable et voici ce que tu veux savoir

Selon le président par intérim de la SQDC, Jean-François Bergeron, le Québec pourrait même bientôt devenir le « numéro 1 au pays en termes de ventes ». Parmi les produits les plus populaires, les fleurs séchées (cocottes) sont de loin les produits préférés des Québécois. 

@vassilisairantzisembedded via  

La SQDC indique aussi avoir fait un chiffre d'affaires de 40 millions de dollars et plus de 860 000 transactions depuis trois mois, et ce malgré qu'il ne restait toujours pas grand-chose sur les étalages et en ligne. 

Les ruptures de stock ne sont pas à la veille de se régler. La SQDC prévoit un réapprovisionnement complet seulement vers la fin du printemps 2019. En attendant, il y a une cinquantaine de produits de disponibles en magasin en alternance à chaque semaine et seulement une quinzaine sur le site chaque jour. 

Si tu veux, il y a des pages Spotted SQDC sur Facebook où les gens se disent où trouver un certain produit et quand il est disponible. Comme ça, tu vas être sûr de ne pas le manquer avant qu'il soit en rupture de stock. 

Trois nouvelles succursales devraient aussi ouvrir bientôt au Québec soit à Joliette, Brossard et Gatineau.

Pour consulter le site internet de la SQDC, c'est ici.

 

 

 

 

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter