Les vêtements de Québec Solidaire à l'Assemblée nationale font réagir les Québécois - Narcity

Les vêtements de Québec Solidaire à l'Assemblée nationale font réagir les Québécois

Tuque ou pas tuque?

Ça brasse à l'Assemblée nationale cette semaine. Une semaine après la rentrée parlementaire du gouvernement élu le 1er octobre dernier, des projets de loi ont déjà été déposés, comme celui de fixer l'âge légal du cannabis à 21 ans au Québec. Cependant, ce n'est pas seulement ça qui retient l'attention des Québécois, mais plutôt le style vestimentaire des élus dans le Salon bleu, principalement celui des députés de Québec Solidaire. 

À lire aussi: L'âge de consommation du cannabis va officiellement passer à 21 ans au Québec

Les députés solidaires se sont présentés hier à l'Assemblée portant des vêtements assez casual. La députée de Taschereau Catherine Dorion était vêtue d'une paire de jeans, une camisole et des bottes Dr. Martens et une tuque. Son homologue Sol Zanetti lui portait aussi des jeans et des espadrilles. 

Ce style vestimentaire est certainement inhabituel pour l'endroit, mais il n'y a pas de règlement qui l'interdit. En effet, il y a un décorum à respecter, donc être habillé proprement, mais rien qui oblige la cravate ou le tailleur et les talons hauts.

Cependant, les vêtements des députés de Québec solidaire ont vraiment fait réagir les Québécois qui pensent que c'est un manque de jugement et de respect. 

Via TVANouvelles-Capture d'écran

Via TVANouvelles-Capture d'écran

En mêlée de presse, Catherine Dorion a expliqué qu'en s'habillant comme elle l'entend cela pourrait aller rejoindre plus les jeunes. « On se dit beaucoup comment ça qu'on ne rejoint pas plus les jeunes, comment ça il y a tant de personnes qu'on rejoint pas. Il y a peut-être dans la diversité de s'exprimer, autant de ce qu'on a l'air et de comment on parle, qui peut faire qu'on peut intéresser plus de monde à leur politique.»

Le co-porte-parole de Québec Solidaire Gabriel Nadeau-Dubois a salué le geste et le style vestimentaire de ses collègues sur Twitter en précisant que le respect de l'institution s'incarne dans l'éthique, la rigueur et la défense du bien commun et non dans les vêtements.

Plusieurs personnes sur les réseaux sociaux sont aussi d'avis qu'on devrait porter moins d'attention à ce que les députés portent et plus à ce qu'ils disent. 

Via @lapresse-Capture d'écran

Via @lapresse-Capture d'écran

Bref, le débat est lancé et tout le monde a une opinion sur le code vestimentaire à l'Assemblée nationale.

 

 

 

Partager sur Facebook