Vendredi dernier, à la messe de 8h30 à l'oratoire Saint-Joseph, le prêtre et recteur Claude Grou s'est fait attaquer à l'arme blanche, alors qu'un homme présent à la messe l'a poignardé. Les images de l'agression ont été diffusées en direct sur la chaîne Sel et Lumière qui diffuse toujours les messes de l'église.

À lire aussi: Un prêtre a été poignardé pendant la messe à l'oratoire Saint-Joseph à Montréal

Le père Grou a rapidement été transporté à l'hôpital, mais son état était stable et hors de danger, ayant subi des blessures plutôt mineures au thorax et au flanc. Pour ce qui est de l'agresseur, il a été arrêté sur les lieux de l'agression et ensuite amené au poste. Son identité a été dévoilée seulement samedi suite à sa comparution devant le juge. 

Vlad Cristian Eremia, un jeune Montréalais de 26 ans, fait maintenant face à deux chefs d'accusation soit tentative de meurtre et voie de fait armée. Selon Radio-Canada, lors de sa comparution devant le juge, la Couronne s'est opposée à sa remise en liberté et a demandé une évaluation psychologique avant son retour devant le tribunal qui avait lieu hier. 

Via CTV-Capture d'écran

On a finalement appris que l'accusé sera envoyé à l'institut Philippe-Pinel, hôpital psychiatrique spécialisé en psychiatrie légale à Montréal, pendant 30 jours afin de faire de plus amples analyses et évaluations de son état de santé mentale. Selon TVA Nouvelles, ces évaluations vont permettre de vérifier si Vlad Cristian Eremia peut être tenu criminellement responsable de ses gestes. 

L'accusé sera de retour en cour le 26 avril prochain. Les résultats de l'examen psychiatrique effectué à Pinel vont déterminer si la défense de non-responsabilité criminelle pourra s'appliquer.

 

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter