Les célèbres productions Cavalia qui mettent en scène les humains et chevaux dans un spectacle mi-cirque mi-théâtral ne font pas l'unanimité. Des manifestants reprochent à la troupe d'exploiter les chevaux et vont jusqu'à vandaliser des pancartes du spectacle Odysseo.

À lire aussi: Demain aura lieu à Montréal une des plus grandes manifestations mondiales

Les opposants reprochent à Cavalia de faire du spécisme. C'est-à-dire exploiter les animaux dans le but de les réduire à un simple divertissement. Lors de la première représentation d'Odysseo dans l'arrondissement Ville-Marie le 24 juillet, une trentaine de manifestants se tenait à l'entrée.

@vegan_sisembedded via  

Sur plusieurs affiches d'Odysseo tout près du chapiteau où a lieu les représentations, on peut y lire des slogans anti-spécisme. On ignore encore qui sont les responsables, mais d'autres manifestations sont prévues lors du mois d'août. 

 

Selon un membre de Cavalia, tout est mis en place pour que les chevaux soient les plus heureux possibles. Lorsqu'ils ne sont pas en spectacle, les chevaux de Cavalia sont laissés libres dans une ferme où ils reçoivent des soins quotidiens et sont nourris jusqu'à 8 fois par jour.

Internet a vite réagi à ces actes et trouve que les accusations de spécisme envers Cavalia sont injustes.

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter