Ce mois-ci, la commission de la santé publique de Toronto annonçait vouloir décriminaliser toutes les drogues. Après avoir obtenu l'appui de la ville de Toronto, c'est maintenant au tour de Montréal de soutenir le projet. On assistera peut-être à la légalisation des drogues dans 10 ans qui sait?

À lire aussi: La MDMA et d'autres drogues pourraient aussi être décriminalisées au Canada

La commission de la santé publique de Montréal a annoncé vendredi qu'elle appuyait l'iniative de Toronto en voulait aussi décriminaliser les drogues dures. 

La commission de la santé publique de Toronto souhaite appliquer cette mesure pour prévenir les risques liés à la consommation. De cette manière, les consommateurs de drogues durs en difficultés pourraient plus facilement demander de l'aide sans craindre de représailles judiciaires.

Au Canada, c'est pas moins de 4 000 personnes qui sont décédées des suites d'un usage de drogue récréatives. À Montréal, on parle de 140 cas d'intoxications mortelles l'an dernier.

La décriminalisation ne rendrait pas les transactions liées aux drogues légales. Elle permettrait seulement aux consommateurs de ne plus craindre d'arrestation. En ce moment, les conséquences pour possession de drogue, peu importe la quantité, entrainent des peines en prison allant de 6 à 7 mois et une amende de 1000$. On s'entend que ça donne pas trop le goût d'aller voir la police avec un bad trip.

Il est quand même bon de rappeler que la police ne va pas systématiquement arrêter tout consommateur en situation de vulnérabilité. La police distribue des trousses pour gérer les crises et fait une surveillance dans les lieux à risque.

On est pour l'instant encore loin d'une future Société québécoise de la MDMA.

Source
 
 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter