Je ne te parlerai pas de la hausse des tarifs de Netflix, ça n'a rien à voir. Non, ce dont il est question ici, c'est l'entente passée entre le gouvernement Trudeau et Netflix la semaine dernière. 

À la base, l'intention était bonne. Ce que la ministre du Patrimoine désirait, c'était de faire briller nos artistes d'ici à travers le monde en assurant un investissement d'un demi-milliard de dollars avec Netflix. 

Là où les gens ont réagi, c'est quand ils apprenaient que Netflix avait conclu un maudit bon deal... pour eux. Car dans cette entente, l'entreprise américaine a demandé une exemption sur le prélèvement des taxes et sur la cotisation au Fonds des médias du Canada. 

Ce qui veut donc dire qu'elle n'aura pas à se plier aux mêmes règles que nos entreprises d'ici. C'est quand même vraiment injuste et les gens d'affaires ne se sont pas gênés pour faire entendre leur mécontentement. 

Heureusement, M. Couillard prend la tournure du dossier très personnelle et affirme qu'il fera cavalier seul contre la multinationale s'il le faut afin de réclamer la TVQ sur les abonnements. 

À suivre... 

Source :
Le Devoir

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter