Éric Salvail, l'ancien animateur et producteur de V Télé qui a fait scandale à l'automne dernier, fait face à un recours de 720 000$ déposé par des ex-employés son émission En mode Salvail. 

À lire aussi: Éric Salvail s'achète un condo de luxe à 1,5 million

Selon ce que rapporte TVA Nouvelles, c'est l’Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l'image et du son (AQTIS) qui mène ce recours alors qu'ils veulent être dédommagés pour la perte de salaire des équipes techniques qui se sont « retrouvées le bec à l’eau sans préavis alors que leurs services étaient requis pour une saison complète ». 

On se rappelle que, en octobre 2017, La Presse a fait éclater un scandale relié à des allégations d'inconduites sexuelles commises par Éric Salvail au cours des 17 dernières années. C'est plus d'une dizaine de personnes qui affirmaient avoir été témoins de ses inconduites entre 2000 et 2015.

Ces allégations ont forcé la vedette à une pause de carrière, alors qu'En mode Salvail a été retiré des ondes la semaine même et que l'artiste a vendu ses parts dans sa maison de production Salvail & Co à Media Ranch.

C'est donc moins d'une semaine plus tard que tous les employés qui devaient travailler sur l'émission pour la saison d'automne 2017 et la saison d'hiver 2018 apprenaient que leurs contrats étaient résiliés. Selon ce que rapporte TVA, l'animateur et producteur « aurait tenté de briser le contrat qui l’unissait à ses 115 techniciens en évoquant un cas de « force majeure ».» 

Éric Salvail aurait d'ailleurs fait une proposition de règlement qui a été rejetée à l'unanimité alors qu'elle était insuffisante étant donné les conséquences financières très lourdes causées par les répercussions de la vie du producteur sur tous ses employés. 

C'est devant l'arbitre Robert Côté que les auditions sont prévues en décembre prochain.

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter