Aujourd'hui le ministre de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, Simon Jolin-Barrette, du gouvernement caquiste de François Legault a déposé le très controversé projet de loi 21 sur la laïcité de l'État au Québec. 

À lire aussi: La compagnie Wow Air annule tous ses vols et voici comment te faire rembourser ton billet d'avion

Le ministre Jolin-Barrette a expliqué à l'Assemblée nationale ce matin en quoi il consistait : « Le projet de loi propose d'interdire le port d'un signe religieux à certaines personnes dans l'exercice de leur fonction. Toutefois, il prévoit que cette interdiction ne s’applique pas à certaines personnes en poste au moment de la présentation du projet de loi, selon les conditions qu’il précise. »

En d'autres mots, cela veut dire que le port de signes religieux pourrait désormais être interdit pour les employés de l'État et de la fonction publique qui occupent un poste les mettant en position d'autorité. Cependant, les employés déjà en poste qui arborent un signe religieux pourront continuer de le porter étant donné que c'est un droit acquis. Le projet de loi s'adresse donc aux futurs employés qui seront embauchés à partir du 28 mars 2019. 

Ainsi, si le projet de loi est adopté, les policiers, les enseignants et directeurs d'école, les juges, les avocats et plusieurs autres vont être obligés de retirer tous signes religieux lorsqu'ils sont en fonction. Par exemple, si tu es étudiant en enseignement et que tu tiens à porter un signe religieux parce que c'est important pour toi, il se pourrait que tu ne puisses pas te faire engager plus tard pour cette raison. 

Ce projet de loi étant très controversé puisqu'il pourrait faire atteinte à la Charte des droits et libertés de la personne, le premier ministre du Canada Justin Trudeau a commenté ce matin son désaccord face à la loi sur la laïcité de l'État. 

Selon La Presse, Trudeau a déclaré: « Il est impensable pour moi de légitimer, dans une société libre, la discrimination de citoyens en se basant sur leur religion [...]  le Canada et évidemment le Québec sont des sociétés laïques, où nous respectons profondément les droits et libertés de chacun, incluant la liberté d'expression et la liberté de religion. » 

Le projet de loi 21 a été déposé aujourd'hui, mais il doit encore passer par plusieurs étapes avant d'être adopté. 

Pour consulter le projet de loi 21 en entier, c'est ici.

 

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter