Le 9 juillet 2016, deux jeunes femmes dans la vingtaine accompagnées d'un homme de 63 ans embarquaient sur le luxueux Sea Princess pour une longue croisière et aventure qui allait totalement chambouler leurs vies. Isabelle Lagacé et Mélina Roberge étaient loin de se douter qu’elles deviendraient deux des criminelles les plus connues au Québec en participant à la plus grande saisie de cocaïne en bateau de l’Australie.

Environ 95 kilos de cocaïne saisis plus tard, le sort de l’une des deux femmes, Mélina, et de leur complice André Tamine, est encore inconnu alors que seule Isabelle a plaidé coupable. 

À environ une semaine du procès de la première, J.E. a mené une enquête des plus minutieuses sur l’histoire de Mélina Roberge et Isabelle Lagacé qui nous a inspiré son partage et un récapitulatif de tout ce qu’il y a de pertinent à savoir sur ce crime qui a marqué l’histoire australienne.

Via Instagram - belliszaa

Ce que tu veux savoir sur Isabelle Lagacé

Avant la croisière sur le Sea Princess, elle a travaillé dans un bar appelé Notre Société, sur la Rive-Sud de Montréal. Plusieurs années avant son périple, elle a pris des photos érotiques pour le site internet Flashy Babes sous le nom Izabel.

Via Flashy Babes

La jeune femme a plaidé coupable. Selon son témoignage, elle aurait été forcée à participer à ce trafic de drogue pour rembourser une dette de 20 000$ qu'elle avait envers des criminels. Elle disait avoir emprunté cet argent pour s’acheter une voiture et rembourser d’autres dettes pour refaire sa vie. Isabelle affirmait également ne pas avoir touché à la drogue, ni même regardé ce que contenaient ses bagages.

Les criminels lui ayant prêté l’argent l’auraient menacée de s’en prendre à ses proches si elle ne participait pas à cette dangereuse croisière.

La juge l’a condamnée à 7 ans et demi de prison. Il y aura possibilité de libération conditionnelle seulement en février 2021, alors que sa peine prendra fin en 2024.


Via Instagram - Melinar__

Ce que tu veux savoir sur Mélina Roberge

Très peu de personnes comprennent pourquoi cette jeune femme a plaidé non coupable, alors que c’est celle des deux qui semble avoir le plus de preuves contre elle.

D’origine de Granby, elle était connue de ses proches comme une fille extrêmement superficielle. Son embarquée sur le luxueux paquebot serait d’ailleurs en lien avec de l’argent désiré pour une chirurgie plastique qu’elle souhaitait subir au Brésil.

Selon les autorités australiennes, la femme aurait peut-être été sous l’emprise d’un proxénète de Griffintown âgé de 48 ans. Mélina Roberge possédait environ 5 000$ de bijoux payés par l’homme qui serait, selon eux, à la tête de l’opération. Elle a d’ailleurs échangé 600 coups de fil avec cet homme au cours des dernières années.


Le trafic de cocaïne

C'est en mai 2016 que l'important trafic s'est officialisé. Mélina et Isabelle se sont rendues à Casablanca, au Maroc, où on leur a présenté le projet. 

Puis, le tout a commencé en Irlande en juillet 2016 alors que les demoiselles et M. Tamine ont embarqué à bord du bateau de croisière. C'est d'ailleurs ce qui a mis la puce à l'oreille des autorités: 3 Québécois partaient de l'Irlande pour une croisière qui faisait un arrêt au Canada. Pourquoi n'embarquaient-ils pas au Canada, ce qui aurait été moins couteux?

Un homme «mystérieux » avait payé leurs billets (22 000$ chacun) en argent comptant, et 13 autres arrêts étaient prévus avant l'arrivée à Sydney. 

Via TVA- J.E.

L'enquête de J.E. indique qu'il y avait 3 autres complices sur le Sea Princess. Les empreintes de deux d'entre eux ont été trouvées. L'identité de ces personnes n'a pas encore été dévoilée pour ne pas nuire à l'enquête, mais on a noté qu'un des 3 complices a débarqué du bateau au premier arrêt. Un hasard? On ne croit pas. 

La drogue n'est pas entrée en même temps que les Québécois sur le bateau; c'est lors de leur arrêt au Pérou que Mélina aurait échangé une dizaine d'appels avec un Péruvien et la cocaïne serait entrée sur le bateau. 35 kg de drogue auraient été planqués dans la cabine que partageaient les deux jeunes femmes, alors que les autres 60 kg étaient dans les bagages d’André Tamine.

C'est le 22 août 2016 que les Québécois arrivent à Sydney, déjà attendus des autorités qui ont suivi le voyage bien documenté sur Instagram. 

On connaît le dénouement d'Isabelle, tandis que celui de Mélina sera rendu le 26 février prochain, alors qu'elle comparaitra devant la justice australienne.

Source: TVA- J.E. 


Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter