La nudité dans les lieux publics au Québec est interdite, ça va de soi. Quand il y a des événements où la nudité est impliquée, généralement les villes sont plus permissives. Là ce n'est pas le cas de Montréal qui annule à la dernière minute un festival mondial de body painting. 

C'est pas moins d'une quarantaine d'artistes internationaux qui étaient attendus pour le festival. L'événement était prévu pour le 25 août au parc Charles-S.-Campbell. Le festival a déjà eu lieu dans des grosses villes comme New York, Amsterdam et San Francisco. 

L'art du body painting consiste à peindre et à créer sur un corps nu faisant office de canevas pour l'artiste. Bien que la peinture et les artifices masquent la nudité, les personnes se faisant peindre sont d'abord toutes nues. 

@bodypainting_festivalembedded via  

Ça faisait depuis l'hiver dernier qu'un artiste de Laval préparait l'événement. Selon ce que rapporte TVA Nouvelles, l'artiste avait déjà contacté une chargée de projet par téléphone et avait reçu son approbation. Une semaine après l'appel, la Montréal annonce qu'elle n'autorisera pas l'événement.

La ville avance que cette décision a été prise car l'événement contrevenait à la loi entourant la nudité dans les lieux publics et les actes d'indécences.

L'artiste lavallois déplore la décision de la ville et rappelle qu'un photographe étranger avait réuni plus de 2500 Montréalais nus dans un parc public pour réaliser une série de photographies artistiques en 2001. 
 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter