À l'ère où nous vivons et avec la dégradation toujours plus flagrante de notre planète, de plus en plus de gens se rassemblent afin de dénoncer les abus et de trouver ensemble des solutions à long terme.

C'est donc sans surprise qu'un écologiste ait réagi fort en apprenant que Volkswagen a faussé les résultats des tests d’émissions polluantes à l'aide d'un logiciel, permettant la circulation de moteurs plus polluants qu'annoncés.

Afin que justice soit faite, André Bélisle a intenté une poursuite dernièrement contre la compagnie en prônant le « droit à un environnement sain ». Hier, le juge Daniel Dumais a finalement accepté la requête de l’Association québécoise afin que tous les Québécois soient dédommagés de 35$.

Via Veerathada Khaipet | Dreamstime.com

Cependant, avant que la procédure de dommage-intérêt puisse débuter, un deuxième juge sera en charge d'évaluer si les émissions étaient malgré tout au-delà de la norme prescrite et s'ils ont volontairement faussé les résultats des tests (malgré que Volks ait déjà avoué).

Si tout va bien, tous les Québécois résidants sur le territoire de 2009 à 2015 pourront recevoir un chèque de 35$ considérant que ce serait une atteinte « aux droits des citoyens eux-mêmes ».

À suivre...

Source

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications