Une grève générale illimitée sera officiellement déclenchée à l'UQAM le mois prochain - Narcity

Une grève générale illimitée sera officiellement déclenchée à l'UQAM le mois prochain

Stages rémunérés: une grève générale illimitée sera déclenchée le 18 mars prochain.

La semaine dernière, on vous annonçait que les étudiants en sciences humaines de l'UQAM avaient adopté un mandat de grève générale illimitée afin de revendiquer l'obtention de stages rémunérés obligatoires. Suite à une assemblée générale lundi passé, les étudiants membres de l'Association facultaire étudiante des sciences humaines (AFESH-UQAM) avaient voté en grande majorité en faveur d'une grève générale illimitée. 

À lire aussi: Stages rémunérés: 5 000 étudiants de l'UQAM pourraient tomber en grève générale illimitée

Pour que cette grève soit déclenchée, il devait y avoir au moins 20 000 étudiants de 3 régions administratives qui adoptent un mandat de grève d'au moins une semaine. Aujourd'hui, on apprend, du journal étudiant de l'UQAM le Montréal Campus, que ce plancher a été atteint. 

La grève qui sera déclenchée le 18 mars prochain sera donc générale et illimitée. Les étudiants de l'AFESH ainsi que de l'Association facultaire étudiante des arts (AFÉA) de l'UQAM seront d'abord en grève du 18 au 22 mars et un vote de reconduction sera tenu le 22 mars. Des journées de grève ponctuelles avaient aussi déjà été votées par les associations soit le 6 au 8 mars ainsi que le 15 mars prochain.

On rappelle que parmi les revendications stipulées dans la proposition adoptée, on peut lire que « l’AFESH exige la rémunération de toutes les heures de stage complétées à la session hiver 2019 » et l'Association « s'oppose à la reprise des heures de stage manquées à l'occasion de la grève.»

L'AFESH comprend des étudiants entre autres de psychologiede sexologie et de travail social dont les programmes requièrent de nombreuses heures de stages à temps plein qui sont souvent non rémunérés. 

Selon la proposition qui a été adoptée, la grève générale illimitée pourrait durer « jusqu’à la rémunération de tous les stages à tous les niveaux d’enseignement. »

 

 

 

 

Partager sur Facebook