Voici ce qu'il se passe avec l'arrestation de Carlos Desjardins - Narcity

Voici ce qu'il se passe avec l'arrestation de Carlos Desjardins

Carlos Desjardins détenu depuis maintenant 2 mois et demi.

Il y a maintenant 2 mois et demi, le 6 septembre dernier, la  « célébrité d'internet » de 20 ans, Carlos Desjardins, comparaissait sous des accusations de production, possession et de distribution de pornographie juvénile. Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) en avait profité pour lancer un appel puisqu'il recherchait plus de victimes de l'homme. 

À lire aussi: Carlos Desjardins accusé de production, possession et de distribution de pornographie juvénile

En fait, selon la SPVQ, Carlos avait une certaine routine: il rencontrait des jeunes femmes âgées entre 12 et 17 ans, produisait des images à caractère sexuel, et les partageait sur les réseaux sociaux.  Ses vilaines habitudes sur les réseaux avaient d'ailleurs fait réagir Narcity en 2017, qui avait parlé du phénomène et du genre de photo qu'il partageait:

Via Capture d'écran Snapchat

Via Carlos Desjardins

Via dylandemerscarlosdesjardins

C'est une plainte reçue en avril dernier qui a déclenché l'enquête de l’Unité d’exploitation sexuelle des mineures du SPVQ qui aura duré environ 6 mois avant d'arrêter Carlos en septembre.

Puis, malgré l'enquête, on a découvert qu'une page de vidéos et photos provocantes de Carlos et son ami Dylan était toujours accessible. 

La voici: On a trouvé une page « spotted » des vidéos de Carlos Desjardins et son BFF Dylan Demers c'est troublant

Le 8 octobre, son meilleur ami Dylan Demers, s'est servi de la situation pour faire une vidéo sur sa page Facebook où il enregistrait un appel en direct de la prison. Carlos en profite pour dire que « Carlos ne va jamais mourir » et qu'il va recommencer à faire des vidéos à sa sortie. 

Deux mois plus tard, voici où on en est. 

Selon Radio-Canada, la police aurait reçu des dizaines de messages en lien avec l'affaire au cours des premiers jours. Une victime de l'homme a d'ailleurs décidé de partager son histoire publiquement afin de sensibiliser les autres jeunes femmes qui pourraient, elles aussi, s'être fait manipuler par l'homme. 

À lire aussi: Une victime de Carlos Desjardins partage son histoire pour sensibiliser les autres jeunes femmes

Le dossier de Carlos, détenu depuis plus de deux mois, est retourné plusieurs fois en cour pour son enquête sur remise en liberté. Bien qu'il ait d'abord été arrêté pour production, possession et de distribution de pornographie juvénile, une 3e victime s'est ajoutée au dossier, pour une nouvelle accusation: leurre. 

Actuellement, les accusations portées contre lui sont donc leurre, production, et de distribution de pornographie juvénile.  Alors que l'enquête policière est encore en cours, la police a confirmé que de nouvelles accusations pourraient être déposées contre lui.

La semaine dernière, lundi le 12 novembre, le dossier était encore de retour devant la cour. L'avocate, qui est encore en attente d’une divulgation de preuves complète, doit attendre après celle-ci pour procéder à l’enquête sur remise en liberté. Ce qui ralentit et complique le tout, c'est le nombre de victimes potentielles et la période des infractions assez vaste. 

Selon TVA Nouvelles, le juge Gilles Charest aurait demandé à la procureure de faire bouger les choses: «Vous allez demander aux policiers d’accélérer le tempo, parce que ça fait plusieurs fois que le dossier revient devant la cour [au stade de l’enquête sur remise en liberté]». 

C'est le 7 décembre prochain, soit 3 mois après son arrestation, que son dossier sera de retour en cour. 

 

 

 

 

Partager sur Facebook